Quelle étape ! Loin du stéréotype de la journée de transition sans suspense, cette 13e journée sur le Tour n'aura pas porté chance à Alejandro Valverde. L'Espagnol a eu la mauvaise idée de crever alors que les Omega-Pharma venaient de lancer un coup de bordure. Ceux-ci poursuivaient leur effort en voyant que Kittel avait été piégé. Valverde et le sprinter allemand perdront en fin de journée près dix minutes.

Dès que les routes étaient de nouveau exposées au vent, les Omega-Pharma, aidés par des Belkin décidés à éliminer Valverde, accélèraient l'allure. Le peloton se réduisait alors. Froome ne pouvait conserver que trois équipiers avec lui. Pas de chance pour Sky, les Saxo Bank, encore au nombre de six, s'en apercevaient et relançaient les hostilités à 25 kilomètres du but. Contador, Bennati, Tosatto, Kreuziger, Roche et Rogers emmenaient dans leurs roues Sagan et son équipier Bodnar, Cavendish, Terpstra et Chavanel, ainsi que Fuglsang, Mollema et ten Dam. Les 14 coureurs, emmenés par les six Saxo Bank jusqu'à la flamme rouge, prendront finalement 1'09" au peloton.


Des parasites viennent gâcher la fête

Car dans ce peloton, Froome est pratiquement le seul de son équipe à tenir la forme. Si BMC fut un allié de circonstance aussi surprenant qu'éphémère, les AG2R, les FDJ et les Garmin ont ensuite aidé le maillot jaune à limiter les dégâts. Si l'on peut comprendre que chaque sponsor a des intérêts à défendre sur le Tour, on se demande tout de même si certains n'ont pas reçu la promesse d'une future embauche chez Sky pour aller rouler en tête de peloton.

Qu'à cela ne tienne, les coups de force successifs d'Omega-Pharma et Saxo Bank ont payé. Tout d'abord parce que Cavendish a réglé Sagan au sprint sans problème, ensuite parce que Contador et Kreuziger se rapprochent respectivement à 2'45" et 2'48" au classement général. Mollema et ten Dam, présents dans le bon groupe, n'ont jamais daigné rouler avec la Saxo Bank. L'équipe Belkin semble donc plus disposée à éliminer un Valverde sur crevaison qu'à chatouiller un Chris Froome distancé à la pédale ! Comprendra qui voudra...

Loin de nous l'idée de faire de l'anti-Sky primaire mais bien de regretter que cette grande offensive n'ait pas été plus soutenue. La Saxo Bank et les Omega-Pharma, qui auront donc roulé toute la journée pour permettre au Cav de retrouver la confiance, peuvent tout de même être fiers d'avoir fait de cette 13e étape une véritable classique flandrienne. Même si, dans les faits, le vrai perdant du jour est Valverde. Chris Froome conserve une avance confortable au classement général et peut rester serein à l'entame des Alpes.

Notons que Pierre Rolland a pris le seul point mis en jeu au classement de la montagne tandis que Mark Cavendish est désormais le dernier concurrent de Peter Sagan pour le maillot vert. Le Slovaque conserve toutefois 84 points d'avance, un matelas confortable. Du côté des jeunes, Kwiatkowski et Quintana en ont terminé dans le même groupe, celui de Froome, et restent donc dans la même minute au classement général. 

Ce samedi, les coureurs prendront la route de Lyon. Les baroudeurs pourraient profiter de la fatigue du peloton après cette étape dantesque et des nombreuses difficultés pour enfin s'offrir une part du gâteau. A moins que la Cannondale de Sagan ne contrôle l'étape, comme elle l'avait fait à Albi, pour éliminer les purs sprinters et offrir une seconde victoire d'étape à son leader sur un plateau.