US Postal a remporté mercredi la 4e étape du 91e Tour de France, un contre-la-montre par équipes disputé entre Cambrai et Arras sur un parcours de 64,5 km, couvert en 1h12:03 (53,7 km/h de moyenne) par la formation de Johan Bruyneel, qui a été épargnée par les problèmes mécaniques.

Sous une pluie battante, l'équipe américaine de Lance Armstrong a devancé l'équipe suisse Phonak (Tyler Hamilton), 2-ème, de 1:07, l'équipe espagnole Illes Balears (Francisco Mancebo), 3-ème, de 1:15, et l'équipe allemande T-Mobile (Jan Ullrich), 4-ème, de 1:19. Quick Step (Paolo Bettini) a terminé 12-ème à 2:52.

Le maillot jaune devient ainsi déjà la propriété de Lance Armstrong (US Postal), 32 ans, tenant du titre, et candidat cette année, au record absolu de six victoires dans le Tour de France, pour la 60e fois de sa carrière. Par le jeu du nouveau barème, Armstrong a toutefois pris un temps limité à ses rivaux pour le classement général individuel (20 sec sur Hamilton, 40 sec sur Ullrich).

Il précède quatre coéquipiers. Son compatriote Tyler Hamilton (Phonak) est 8-ème à 36 secondes, l'Espagnol Oscar Sevilla (Phonak), 12-ème à 44 secondes. Jan Ullrich (T-Mobile), 2-ème du Tour'2003, est 16-ème à 55 secondes.

Tom Boonen (Quick-Step), premier belge, est 43-ème à 2:12. L'Australien Robbie McEwen (Lotto-Domo) n'est plus en tête du classement général, mais conserve le maillot vert (points). L'Allemand Matthias Kessler (T-Mobile) est en blanc (meilleur jeune). US Postal avait déjà gagné le contre-la-montre par équipes entre Joinville et Saint-Dizier l'année passée.

De nombreux incidents (chutes ou crevaisons) ont émaillé ce contre-la-montre par équipes. Phonak a ainsi accompli les deux tiers du parcours avec six coureurs seulement (sur neuf au départ), après maints ennuis mécaniques. L'équipe danoise CSC a également été accablée pendant cette étape. «L'équipe était incroyablement forte », a déclaré Armstrong. «Le rythme était parfait. On a pris un départ prudent, après on a roulé à bloc. Dans l'équipe, on a des rouleurs comme Ekimov, Hincapie, Padrnos. Et aussi, Landis et Rubiera ont fait beaucoup mieux que les autres années. »

«L'objectif, ce n'est pas de garder le maillot jaune », a poursuivi Armstrong. «On ne veut pas supporter seuls la course. Je suis d'accord pour lâcher le maillot jaune, mais pas pour longtemps. »

L'équipe américaine a terminé le parcours à huit (Armstrong, Azevedo, Beltran, Ekimov, Hincapie, Landis, Padrnos, Rubiera). Seul a manqué à l'appel le plus jeune de l'équipe, l'Espagnol Benjamin Noval, qui a été lâché après une vingtaine de kilomètres