Eddy Merckx croit toujours en Tom Boonen. "En cas d'arrivée au sprint, Tom possède autant de chances de victoire que Greipel, Matthews ou Kristoff", a confié l'ancien champion cycliste vendredi lors de la présentation des Mondiaux 2016 à Doha.

Merckx a pu également reconnaître le parcours de Richmond et a partagé son avis. "La météo jouera un rôle crucial", pense-t-il. "Si le temps est mauvais, la course sera beaucoup plus dure, et aussi beaucoup plus dangereuse. S'il ne pleut pas, on aura alors une autre course. Les trois bosses sur la fin du circuit sont dures, mais pas assez longues pour vraiment faire la différence. Cela me paraît par exemple difficile de combler un trou sur un petit groupe d'échappés dans cette partie de circuit. On peut simplement y reprendre un peu de temps."

Selon Merckx, plusieurs favoris se détachent. "Pour moi, l'un des principaux prétendants à la victoire me paraît être Kristoff. Gilbert peut aussi jouer un rôle, tout comme Van Avermaet et si cela doit se décider au sprint, alors on a Boonen. On peut facilement citer 20 à 25 noms de champion du monde possible, dont entre autres Stybar, Terpstra, Nibali..."

Pour Merckx, Tom Boonen peut toujours rivaliser au sprint avec Greipel, Kristoff et les autres grands sprinters. "Je ne vois pas de problème. Il a autant de chances que les autres sprinters. Après 260 km, c'est le coureur le plus frais qui gagne. Il ne faut pas non plus sous-estimer l'arrivée, elle n'est pas facile", a conclu Merckx qui rentre déjà samedi en Belgique et vivra donc les Mondiaux élites derrière son écran de télévision.