Cyclisme

Il a mis du temps pour reprendre son souffle, pilotant son vélo de contre-la-montre en roue libre, avant de recevoir les félicitations de Jurgen Van Goolen et de s'arrêter, pour être directement entouré par ses nombreux supporters. Et puis Maxime Monfort a écouté le speaker, qui a confirmé sa victoire. " Enfin !, s'est-il exclamé. Cela fait tellement longtemps que j'attendais un succès. " La dernière fois qu'il avait levé les bras, c'était il y a cinq ans, quand il était néo-pro, avec une étape et le classement final du Tour du Luxembourg.

Meilleur Belge sur les chronos du Tour de France, il a confirmé sa montée en puissance dans l'effort en solitaire, samedi. Avec 36 secondes d'avance sur Sébastien Rosseler, qui a ponctué la fête wallonne sous le radieux soleil de Saint-Ghislain, 54 sur Dominique Cornu et surtout 58 sur Stijn Devolder. "C'est une belle satisfaction,continue le Nadrinois de Columbia. J'avais préparé ce rendez-vous depuis dix jours et pour une fois, je me suis mis en tête de gagner."

Du coup, il en a mal dormi. Et était à prendre avec des pincettes avant le départ, se montrant exigeant avec tout le monde. "Je tiens donc à remercier mes proches", souffle encore Maxime Monfort. Qui n'a pas vraiment décompressé depuis la fin du Tour de France. "Avec les critériums et la préparation spécifique pour ce championnat, notamment avec Valério Piva, avec qui j'ai fait dix jours de travail sur une durée d'une heure et cinq minutes (NdlR : soit le temps de son chrono !), je n'ai pas eu beaucoup de temps pour moi, pour ma copine, mes proches, mais cela a payé, et ce maillot, c'est une grande émotion !"

Surtout qu'il a dû aller le chercher, à près de 48 km/h de moyenne. "Rosseler était devant moi aux pointages intermédiaires, continue Monfort. Mais je ne me suis pas affolé. Je ne pouvais pas rouler plus vite au début mais je savais que je pouvais tenir le rythme et j'espérais que Sébastien coince sur la distance. Ce qui s'est produit. Avec ce titre, j'ai pu montrer mon potentiel."

© La Libre Belgique 2009