«Le rêve de ma vie a toujours été de remporter six fois le Tour de France. Il est réalisé. Je suis comblé, et je m'arrête là. On ne me reverra plus jamais au départ de la Grande Boucle. Je pensais autrefois que je mettrais un terme à ma carrière après la conquête de mon sixième maillot jaune. Mais à présent je vois les choses autrement. Je vais me concentrer sur les grandes classsiques du calendrier cycliste, y compris le Tour des Flandres et peut-être même Paris-Roubaix, voire me laisser tenter par le record de l'heure. Un deuxième maillot arc-en-ciel ne serait pas mal non plus... »

Cette déclaration de l'Américain Lance Armstrong, diffusée mercredi soir sur les ondes de la télévision néerlandaise NOS, et repercutée jeudi en première page du «Het Laatste Nieuws », ennuie fortement les responsables de son équipe, Discovery Channel.

«Je pense que je serais quand même au courant s'il avait vraiment pris une telle décision », a ainsi commenté le directeur sportif Johan Bruyneel. «Mais je n'étais pas présent lors de cette interview réalisée par Mart Smeets ».

«J'ai regardé le reportage », a de son côté admis Dirk Demol, également impliqué dans la direction sportive de l'équipe. «Il ne date pas d'hier, croyez-moi, mais de début décembre à Austin (Texas), lors de notre premier camp d'entraînement. Moi je pense qu'il y a toujours une chance sur deux de voir Lance s'aligner dans le prologue à Fromentine le samedi 2 juillet. Il a encore tous les atouts en mains pour triompher une septième fois. Mais c'est évidemment à lui de décider... »

Dirk Demol attend (ou espère) une réaction d'orgueil de l'Américain, qui pourrait être tenté de prouver qu'il est encore et toujours le roi du Tour, à tous ceux qui lui conseillent «gentiment » de ne pas risquer de faire le «tour de trop ». Mais cela ne sera pas forcément cetté année, admet-il, probablement conscient que le défi des classiques pourrait assez logiquement l'emporter aux yeux d'Armstrong. «Il fera en tout cas le Tour des Flandres, et aussi plus que probablement Liège-Bastogne-Liège et l'Amstel Gold Race », convient Demol.

Et donc pas le Tour de France, où il n'a plus rien à prouver après avoir dépassé Jacques Anquetil, Eddy Merckx, Bernard Hinault et Miguel Indurain, l'année dernière, serait-on tenté de conclure.

L'équipe Discovery Channel sera présentée lundi, avant de partir en stage jusqu'au 23 janvier en Californie. On en saura donc sans doute davantage dans quelques jours.

Wait and see...