La décision des dirigeants du Tour de France est tombée quelques jours seulement après celles des responsables du Giro et de la Vuelta. Et le moins que l'on puise écrire, c'est qu'aucune n'aura fait les affaires de la formation Unibet-com. Outre les 20 formations ProTour automatiquement sélectionnées pour les trois grands Tours, Ceramica Panaria et Selle Italia concourront au Giro, Tenax et Comunidad Valenciana seront de la partie en Espagne et, en France, ce seront Agritubel et, à nouveau, Valenciana qui seront invitées.

Comme vous le constatez, Unibet.com n'ira nulle part, elle qui pensait n'avoir pas trop de concurrents pour le Tour de France. Mais on sait depuis longtemps que les résultats sur le bitume n'ouvrent pas forcément les portes d'une éventuelle sélection. Il y a des critères qui échappent à beaucoup de monde, faisant sans doute partie d'une cuisine interne qui dépasse de loin l'intelligence et les intérêts du bon peuple ou du naïf fanatique de sport.

Que l'équipe Agritubel ait été retenue pour le Tour de France, on peut encore le comprendre, étant donné le côté franco-français bien légitime de l'organisation. Et cela même si la formation emmenée par le vétéran Agnolutto ne pointe jamais qu'à la 21e place (avec 24 petits points) du classement de l'UCI Europe Tour. A la tête de ce même classement trône (au 25 février) Unibet.com (avec 302 pts), 26 unités devant la deuxième équipe... Comunidad Valenciana! Au classement individuel de ce Tour Continental, immédiatement derrière le premier, Frédérik Willems (Chocolat Jacques), on retrouve, ex-aequo, Carlos Quesada (Unibet) et David Bernabeu (Valenciana) avec 112 points. Un rien plus loin, en 5e position, arrive Baden Cooke, vainqueur de la Marseillaise (90 pts), bien devant Sanchez Pimienta (Valenciana) totalisant 80 unités à la fin février. Sportivement donc, l'équipe belge tient franchement la corde. Et quand on nous dit, à Paris, que pour justifier cette sélection, on a tenu compte de la 6e place générale à la Vuelta de Rubens Plaza (Valenciana), peut-être faut-il rappeler que Carlos Quesada, récent vainqueur de la Ruta del Sol, a terminé, lui, 5e du Tour d'Espagne (et donc 4e après le déclassement de Heras) et évolue, mais oui, chez Unibet.com!

Les autres arguments avancés pas ASO sont encore plus légers: on aurait tenu compte du classement par équipe à la Vuelta 2005 et, plus subjectif, Comunidad Valenciana (héritière de Kelme) disposerait d'une équipe et d'une structure idéales pour le Tour. Sympa pour Hilaire Van Der Schueren, présent depuis la nuit des temps dans le peloton, pour le directeur sportif Lucien Van Impe, sans même parler de Cooke, ancien maillot vert et des trois Espagnols engagés dans la perspective d'une participation à un grand tour.

Hilaire Van Der Schueren, hier, ne comprenait pas. «Je ne sais pas comment justifier cette décision par rapport à mes employeurs, d'autant qu'il y a déjà 4 teams espagnols dans le ProTour. Nous sommes cruellement déçus. Que vais-je donc pouvoir dire aux coureurs?»

En plus, aucune équipe ne sera repêchée au cas où l'une des sélectionnées jetterait l'éponge. Dixit ASO!

© Les Sports 2006