Huit acteurs du monde du cyclisme se livrent mardi dans Het Laatste Nieuws à des révélations sur Patrick Lefevere, le grand patron de l'équipe cycliste Quick.Step, dévoilant les détails de 30 années d'activités de l'homme dans le domaine du dopage, depuis les années '70 jusqu'à aujourd'hui. Patrick Lefevere qualifie ces révélations de "nonsens absolut et bullshit".

Les huit personnes (son médecin, son ancien meilleur ami et six autres personnes du milieu du cyclisme) évoquent 30 ans de dopage, de désintoxication, de fraude, d'amphétamines et d'epo. "Lefevere a arrêté le cyclisme après qu'il était lui-même devenu dépendant des amphétamines qu'il trafiquait", affirment les témoins dans le Laatste Nieuws.

Concernant l'âge d'or de l'équipe Mapei, un médecin-chef italien qui a examiné les coureurs de Lefevere affirme que "les hormones de croissance venaient de la pharmacie et que l'epo était commandé par les cyclistes via internet.

Si vous vouliez faire une bonne saison, il fallait allonger entre 20 et 30.000 euros, produits compris. Lefevere était au courant, voyait les choses se passer et approuvait".