Les bonnes nouvelles se succèdent pour Patrick Lefevere et Deceuninck-Quick Step. Après la victoire de Kasper Asgreen au Ronde ce dimanche, sa pépite Remco Evenepoel a prolongé son contrat jusqu'en 2026. Forcément, le patron de l'équipe belge s'est montré satisfait après l'annonce de la nouvelle : "C’est un pas important pour l’avenir, pour l’équipe. On sait tous de quoi Remco est capable et à quel point il est talentueux" a-t-il commencé dans des propos retranscrits par Sporza.

Il est ensuite revenu sur l'avenir de son prodige. "Comme il l’a dit, il est heureux et c’est l’un de mes rôles les plus importants de le garder heureux et de lui offrir le meilleur entourage. Je sais d’expérience, et je pense que j’en ai un peu après 40 ans dans le peloton, qu’une personne heureuse performe mieux que quelqu’un qui ne l’est pas. Nous sommes heureux que Remco poursuive avec le Wolfpack et comme il l’a dit, nous allons encore vivre de grands moments tous ensemble."

Comme Pogacar chez UAE, le Brabançon a signé un contrat de cinq ans avec Deceuninck-Quick Step. Une marque de confiance selon le directeur sportif. "Effectivement, il s'agit d'une rupture de la tendance habituelle dans le cyclisme. Désormais, nous misons sur du long terme."

En effet, à cause de la grande dépendance des sponsors, les équipes ne peuvent offrir que des contrats de deux ou trois ans à ses coureurs. Mais la nouvelle vague bouleverse cet état de fait. "La route vers 2026 ne sera pas aussi longue. On voit que les équipes cyclistes préparent l'avenir. Je ne veux pas forcément participer à ce changement. Mais Remco n'a que 21 ans. Je ne prendrais certainement pas ce risque avec un coureur de 30 ans par exemple." Avant ensuite d'ajouter : "Normalement, je signe toujours les sponsors d'abord et ensuite les coureurs, mais avec Remco nous n'avons rien à perdre."

Lefevere a également abordé les différentes sollicitations dont le gagnant 2019 de la Clasica de San Sebastian a fait l'objet. "Remco a toujours ignoré toutes ces propositions. Il n'a jamais voulu quitter notre équipe. Remco est un soldat fidèle, qui croit fermement en 'The Wolfpack'. Il se sent bien dans notre famille et nous voulons que cela continue."

Remco Evenepoel n'a toujours pas repris depuis sa terrible chute au Tour de Lombardie. Il devrait reprendre la compétition au Giro qui commencera le 8 mai prochain.