Le Slovaque Peter Sagan (Bora-Hansgrohe) a remporté au sprint la 5e étape du Tour de France (WorldTour) disputée sur 175,5 km entre entre Saint-Dié-des Vosges à Colmar, mercredi devant Wout van Aert.

Le Français Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step) conserve le maillot jaune de leader au classement général et Tim Wellens (Lotto Soudal) son maillot à pois de meilleur grimpeur.

Le sprint final a vu la domination du maillot vert, Peter Sagan qui a devancé Wout Van Aert (Jumbo-Visma) qui conserve lui son maillot blanc de meilleur jeune de la Grande Boucle. L'Italien Matteo Trentin (Mitchelton-Scott), 3e, complète le podium du jour. Greg Van Avermaet (CCC) se classe 5e et Jasper Stuyven (Trek-Segafredo), 9e.

Le Slovaque, qui signe sa 12e victoire sur le Tour de France, récompense ainsi son équipe qui a beaucoup travaillé durant la journée. Agé de 29 ans et trois fois champion du monde (2015 à 2017), Sagan est l'inamovible maillot vert du Tour depuis ses débuts dans la Grande Boucle en 2012. Hormis une seule fois, en 2017, quand il avait été exclu pour sprint irrégulier dans la première semaine.

"Il fallait être patient, la victoire a fini par arriver. Mes équipiers ont fait un super travail. On a contrôlé la course tout au long de la journée et on a bien fini. J'ai donné le meilleur", a déclaré Sagan, qui n'avait gagné que trois fois depuis le début de la saison.

L'étape a été marquée par le baroud de Tim Wellens qui a donc conservé son maillot à pois pour la 3e journée de suite au fil des quatre difficultés de la journée, soit 2 cols de 2e catégorie et deux autres de 3e. Le coureur de Lotto Soudal s'est illustré dans la longue échappée du jour avec l'Australien Simon Clarke (Education First), le Letton Tom Skujins (Trek-Segafredo) et le champion du Danemark Mads Würtz (Katusha).

Tom Skujins a lâché ses compagnons dans la montée de la Côte des Trois-Epis (2e catégorie) où il est passé en tête à moins de 35 kilomètes de l'arrivée. Son aventure s'achèvera dans la dernière difficulté du jour, la Côte des Cinq Châteaux (3e catégorie), à 22 km de l'arrivée sous l'impulsion notamment de la formation de Michael Matthews, Sunweb.

Le Portugais Rui Costa (Emirates) tentera bien le coup à 7km du but, mais il n'a pu empêcher une arrivée au sprint.

Jeudi, la 6e étape conduira un peloton toujours complet de 176 coureurs, de Mulhouse à La Planche des Belles Filles sur 160,5 km avec sept difficultés au programme dont trois cols de première catégorie dont celui à l'arrivée. La Planche des Belles Filles suit un exigeant enchaînement comprenant les montées au Markstein, au Ballon d'Alsace et au Col des Chevrères. Quarante-quatre points seront attribués pour le maillot à pois et Tim Wellens défendra son classement de meilleur grimpeur.


Revivez la 5e étape: