Le calendrier du cyclisme a fait sa toilette pour 2002 et les années suivantes, d’après les décisions prises jeudi à Lausanne par le Conseil du cyclisme professionnel (CCP).

Organisateurs, coureurs et groupes sportifs, réunis au sein du CCP sous la présidence de Hein Verbruggen, également président de l’Union cycliste internationale (UCI), ont voulu mettre au point un calendrier plus logique, tant pour les grandes courses d’un jour que par étapes.

Un système de classification des groupes sportifs, créant un «Top Club» de dix formations et élargissant la première division à trente équipes, a été également approuvé au cours de la réunion de Lausanne, tenue au siège du Comité international olympique (CIO).

Pour le calendrier, les douze membres du CCP ont d’ores et déjà adopté les changements concernant les classiques ardennaises. Les dates seront inversées à partir de 2002 ou 2003 entre le GP de l’Escaut et la Flèche Wallonne, l’Amstel Gold Race et Liège-Bastogne-Liège, la doyenne des classiques qui sera désormais le point final de la grande période d’avril.

Le CCP, l’organisme qui gère depuis l’an passé le cyclisme professionnel, a également décidé d’avancer le Giro d’une semaine (ainsi que le Tour de Romandie) afin d’assurer un meilleur échelonnement des courses hors classe de juin (Dauphiné, Tour de Catalogne, Tour de Suisse), afin de mettre de l’ordre à cet embouteillage d’avant-Tour de France.

Dans le but d’avancer la date des Championnats du monde d’une à deux semaines, la Vuelta aura lieu une semaine plus tôt, à partir de 2003 ou 2005, suivant un calendrier restant à discuter avec les organisateurs de cette épreuve.

D’autres mesures ont été prises "dans le but d’améliorer les conditions de travail des coureurs". Les grands tours, qui devront désormais comporter impérativement deux journées de repos, auront un kilométrage total plafonné à 3500 kilomètres et deux étapes au maximum pourront dépasser le cap des 225 kilomètres.

Le nouveau système de qualification des équipes prévoit que les dix membres du «Top Club» (soit, en 2002, les dix meilleures équipes au classement calculé au 15 novembre précédent) seront invités d’office aux grands tours, aux épreuves Coupe du monde, hors classe et de classe 1, en contrepartie d’une obligation de participation (9 courses Coupe du monde sur 10, 2 grands tours sur 3).

Pour les grands tours, seront qualifiés les équipes du «Top Club», l’équipe du vainqueur de l’édition précédente, la formation victorieuse de la Coupe du monde par équipes, les formations victorieuses du classement par équipes du Giro, du Tour et de la Vuelta de l’année précédente. Des wild cards seront attribuées pour parvenir à un total de 20 équipes.