Cyclisme Philippe Gilbert se plaît toujours autant dans l’équipe Deceuninck-Quick Step, avec laquelle il vise une solide saison.

Philippe Gilbert n’a pas changé. Fidèle à lui-même, il continue de mettre beaucoup d’ambiance au sein de son équipe Deceuninck-Quick Step. Son rire généreux et communicatif résonne souvent dans les couloirs de l’imposant et luxueux Hôtel Suitopia, à Calpe, en Espagne, où sa formation a établi son camp d’entraînement pour préparer la nouvelle saison.

Et il n’a pas non plus changé au niveau de sa motivation. Qui reste intacte. Comme sa faim de victoires. Avec un seul succès en 2018 et une saison marquée par un manque de réussite, le Liégeois n’est pas rassasié, loin de là !

"Je pense avoir réalisé une bonne saison l’an passé", explique-t-il au moment de recevoir les médias du monde entier, pour la présentation de son équipe. "J’ai été bien présent. Je pense avoir été un des coureurs clés dans les succès de l’équipe sur les classiques. Ou au Championnat de Belgique à Binche. En 2017, le fait de m’être retrouvé dans cette équipe, qui peut s’appuyer sur un solide effectif, m’avait bien réussi. J’ai pu obtenir de nombreux succès. Cela n’a pas été le cas pour moi en 2018. Mais c’est comme ça. Je sais que la roue peut vite tourner."

Il n’a pas pris ombrage de cette saison en mode altruiste. "C’est la philosophie de notre équipe", poursuit Philippe Gilbert. "Cela pouvait être frustrant, oui, de ne pas passer la ligne d’arrivée en vainqueur avec le sentiment d’avoir pu tout donner et de ne faire que deuxième ou troisième, mais c’est la course, c’est notre tactique. L’an passé, j’étais souvent derrière Niki Terpstra par exemple. Il ne m’a jamais bloqué. Je n’ai aucune raison de lui en vouloir. Il était très fort. Je crois qu’il n’avait jamais été aussi fort de sa vie. Dans notre équipe, on a une tactique qui marche, qui fonctionne bien. D’autres équipes veulent nous copier, adopter notre tactique de miser sur plusieurs leaders. Comme LottoNL Jumbo, d’après ce que j’ai entendu. Lotto-Soudal a aussi essayé."

(...)