Dix-huit jours à peine après sa chute lors de la première étape du Tour de France lors de laquelle il s’était fracturé la rotule, Philippe Gilbert va déjà reprendre la compétition à l’occasion du Tour du Luxembourg qui commence le 15 septembre prochain.

Il sera notamment accompagné des deux autres malheureux de l’équipe Lotto Soudal John Degenkolb et Tim Wellens. L’Allemand avait terminé hors délais lors de la première étape du Tour tandis que le Trudonnaire avait dû déclarer forfait au dernier moment après une chute à l’entraînement.

Pour Philippe Gilbert, reprendre aussi tôt la compétition est un petit miracle tant la fin de saison s’était inscrite en pointillé lorsque le diagnostic est tombé. Finalement, dans son malheur, le Wallon a eu de la chance puisqu’il s’agit en réalité d’une réouverture de la fracture qu’il avait déjà subie il y a deux ans sur le Tour de France. "C’est la raison pour laquelle je n’ai plus ressenti de douleurs après seulement quelques jours", a commenté le Liégeois qui a repris les entraînements lundi dernier.

En reprenant déjà sur l’épreuve luxembourgeoise, l’ancien champion du monde a encore le temps d’arriver en forme sur les classiques qu’il affectionne tant. "Le Tour du Luxembourg est idéal pour moi. J’ai besoin de courses pour que ma condition s’améliore. J’ai manqué le Tour, mais il y a encore les classiques. Je reste ambitieux et j’ai très faim", a avoué Gilbert. Après le Luxembourg, le Liégeois participera à la Flèche de Gooik et au championnat de Belgique.

Mais il n’est pas encore totalement exclu que le Wallon participe aux Mondiaux d’Imola le 27 septembre prochain, sur un parcours vallonné qui peut lui convenir. Rik Verbrugghe garde le nom du Liégeois dans un coin de sa tête : "Il fait partie d’une longue liste de coureurs. Malgré sa chute, je garde un œil sur lui car il a repris les entraînements assez rapidement. S’il participe au Tour du Luxembourg, c’est que sa blessure évolue dans le bon sens et c’est positif."

Le sélectionneur national n’annoncera sa sélection que lundi mais prendra contact avec Gilbert, comme avec tous les autres coureurs d’ici là pour avoir leur ressenti et connaître leur état de forme.