Le coureur belge a été verbalisé à Monaco où il réside et s'entraîne.

En ces temps de confinement, les temps sont durs pour les cyclistes. Pour garder la forme, Philippe Gilbert a voulu prendre un bol d'air à Monaco, lieu où il réside, et aller un peu pédaler sur les routes du Rocher. Seulement, son entraînement ne s'est pas déroulé comme prévu. Pour la chaîne Monaco Info, il est revenu sur cet épisode: "On avait trouvé un tour de onze kilomètres que l'on faisait trois ou quatre fois d'affilée, cela nous permettait aussi de prendre l'air pendant une petite heure. À un moment, on s'est fait arrêter et j'ai pris une amende de cent euros."

Loin d'être amer, il a compris l'amende policière. "Ce n'est pas parce que j'ai gagné Paris-Roubaix il y a un an que j'ai plus de droits qu'un autre" a-t-il confié au média monégasque. A sa décharge, les sorties étaient autorisées un temps mais sont désormais interdites en Principauté afin de lutter contre la pandémie de Covid-19.