La grand-messe du cyclisme flamand a lieu dimanche. De Bruges et son prestigieux Markt à Meerbeke, par-delà dix-huit monts plus célèbres et pentus les uns que les autres, par-delà aussi une dizaine de secteurs mal pavés, toute la Flandre va s'extasier pour son Ronde. L'événement de l'année au nord du pays, où il est devenu pour elle ce que le Carnaval de Rio est au Brésil ou presque.

Rugira-t-elle une dernière fois avec son Lion ? Communiera-t-elle au contraire avec Peter Van Petegem, son champion tranquille? S'extasiera-t-elle plutôt d'avoir retrouvé Frank Vandenbroucke, son enfant chéri? Ce sont quelques-unes des questions passionnantes de cette 88e édition de la deuxième manche de la Coupe du monde que mène Oscar Freire depuis son succès sur la Via Roma, il y a quinze jours.

La connaissance du terrain et leur motivation jouent en faveur des nôtres. Mais depuis plusieurs années, bon nombre d'étrangers se sont affranchis de cette peur qui semblait les paralyser autrefois dès lors qu'il fallait frotter ou «bordurer» sur les tortueuses routes des Ardennes flamandes. On annonce aussi de la pluie pour dimanche et la météo va jouer son rôle, avec une température moins printanière et du vent d'ouest qui devrait souffler favorablement dans toute la finale de l'épreuve. Avis aux attaquants!

C'est comme cela - et sans doute uniquement - que l'on peut piéger Van Petegem, le vainqueur sortant, au moins aussi fort que l'an passé quand il avait battu un VDB, encore bien mieux aujourd'hui. La chance des Quick Step (Museeuw, Bettini, Paolini, Boonen), des Rabobank (Dekker, Boogerd, Freire, Wauters), des Fassa Bortolo (Vandenbroucke, Kirchen, Flecha, Pozzatto) ou des T-Mobile (Wesemann, Nardello, Klier, Ivanov) ainsi que celle des autres favoris, Hincapie, Bartoli, Bortolami, Baldato, Vainsteins, Bruylandts, Mattan, Capelle, Hushovd, Van Heeswijk, Pieri,... réside en effet dans leur capacité à isoler Van Petegem, à le travailler au corps, à lui faire perdre ce flegme légendaire avant de l'estoquer. Pas sûr que quelqu'un y parvienne.

© Les Sports 2004