Au départ de cette cinquième étape, Remco Evenepoel possédait 18 secondes d'avance sur George Bennett au classement général. Mais ce fut pourtant Mikel Landa, 3e à 32 secondes, son plus coriace adversaire dans les derniers kilomètres de ce Tour de Burgos.

L'arrivée était jugée à Laguna de Neila, à 1869 mètres d'altitude, après une montée de 4,2 kilomètres à 11% de pente moyenne. A deux kilomètres du but, il ne restait que trois hommes en course pour la victoire d'étape: Ivan Sosa (Ineos), Mikel Landa (Bahrain-Merida) et Remco Evenepoel (Deceuninck-Quick Step). Landa faisait alors le forcing pour tenter de faire craquer notre compatriote mais c'est bien le coureur de Schepdael qui plaçait la première attaque, à 1,3 kilomètre du but. 

Mais une fois n'est pas coutume, notre compatriote était repris. Et même mis en difficulté dans les derniers hectomètres lorsque Sosa, complètement largué au classement général, s'envolait vers la victoire d'étape. Landa prenait la deuxième place, avec deux petites secondes d'avance sur le jeune loup du Wolfpack, qui s'adjuge donc sa troisième course par étapes en autant de tentatives cette saison. Mieux, c'est la première qu'il remporte alors qu'elle est dépourvue de contre-la-montre, son exercice favori.