Remco Evenepoel a fait coup double en Argentine: succès d'étape et maillot de leader !

Vainqueur en surclassement de la 3e étape, un chrono de 15,2 km, le coureur de Deceuninck – Quick Step s’est aussi emparé de la première place du classement général où il devance désormais de 32 secondes Filippo Ganna. La victoire finale lui tend les bras, même s’il reste quatre étapes.
“Je suis super heureux”, disait le champion d’Europe de la spécialité. “J’ai vraiment tout donné, j’avais les jambes vides à l’arrivée. C’était un contre-la-montre court, mais c'était le plus long que j'ai fait dans ma vie à cause des routes droites, même la montée semblait sans fin. Je visais la victoire et l'obtenir me rend heureux. Aujourd'hui, j'ai gagné du temps sur le plat, où j'ai pu maintenir un rythme soutenu, mais aussi dans la montée, où j'ai accéléré. Cela signifie que j'avais de bonnes jambes, ce qui est une belle sensation si tôt dans la saison".

Pied de nez du destin, c’est le vétéran Oscar Sevilla, 43 ans, qui semble maintenant le plus rude adversaire d’Evenepoel pour cette victoire. L’Espagnol pourrait être le père du Belge.
Meilleur jeune du Tour de France 2001 alors que Remco avait à peine un an et demi, Sevilla fut ensuite mêlé à l’affaire Puerto et contrôlé positif plus tard. Il court depuis une dizaine d’années en Amérique du Sud où il connaît une éternelle jeunesse. Vainqueur du Tour de San Juan il y a deux ans, l’Espagnol était encore 3e l’an passé.

Mais, derrière Ganna, Sevilla est retardé de 1:08, alors que Nelson Oliveira pointe à 1:25.

Au poste de chronométrage intermédiaire, Remco Evenepoel avait déjà devancé son dauphin, Filippo Ganna, de 13 secondes mais le Brabançon a augmenté son avantage sur la montée de Dique Punta Negra ( 1,1 km à 7,3%) pour la porter à un peu plus d’une demi-minute, 32 secondes.

Ce mercredi, la 4e étape mènera les coureurs de Jachal à Valle Fertil sur la distance de 185,8 km. trois côtes, une de 3e et deux de deux de 1re catégorie mais le dernier sommet est situé à 80 km de l’arrivée. C’est pourtant vendredi que la course devrait se jouer sur les pentes de l’Alto Colorado, une difficulté qui culmine à 2.565 mètres, après une montée de 15 km à 4,4 % de moyenne.
Remco Evenepoel y sera privé des services de Julian Alaphilippe (voir par ailleurs), mais il pourra compter sur l’aide de Pieter Serry et de Zdenek Stybar notamment.

"C'était mon premier contre-la-montre de l'année, le premier avec le maillot de champion d'Europe et ma première victoire", disait le vainqueur. "C'est bien d'être en tête du classement général, mais il faut rester concentré car il reste encore quatre étapes. Je ne pense pas à gagner le classement final, juste à prendre la course jour après jour, continuer à aider l'équipe quand et où je peux, et nous verrons où cela nous mène en fin de semaine."

Classement de la 3e étape: 1. Remco Evenepoel (Bel/Deceuninck-Quick Step) les 15,2 km en 19:16 (moy.: 47,3 km/h); 2. Filippo Ganna (Ita) à 0:32; 3. Oscar Sevilla (Esp) 1:08; 4. Nelson Oliveira (Por) 1:25; 5. Brendon McNulty (Usa) 1:26; 6. Maciej Bodnar (Pol) 1:27...

Classement général: 1. Remco Evenepoel (Bel/Deceuninck-Quick Step) en 7h34:36; 2. Filippo Ganna (Ita) à 0:32; 3. Oscar Sevilla (Esp) 1:08; 4. Nelson Oliveira (Por) 1:25; 5. Brendon McNulty (Usa) 1:26; 6. Maciej Bodnar (Pol) 1:27...