Le Brabançon a donné une conférence de presse ce mercredi soir. L'occasion d'affirmer à nouveau son objectif premier: "Je suis heureux de reprendre la compétition, j'ai surtout envie de profiter et de retrouver mes équipiers. Être privé de course pendant presque 10 mois, cela m'a rendu triste. L'objectif numéro 1 de la saison reste les Jeux Olympiques de Tokyo et ce Giro est un passage important pour les préparer."

Excellent rouleur, notre compatriote pourrait toutefois remporter la toute première étape, un contre-la-montre de 8 kilomètres: "Ganna est le champion du monde de l'effort solitaire et il sera l'homme à battre. Moi, je vais tout donner. J'aime beaucoup cet exercice, je vais aller 'full gas' et on verra bien ce que ça peut donner. N'oubliez pas non plus Cavagna parmi les favoris."

Lorsqu'un journaliste lui a demandé s'il connaît Johan De Muynck, dernier vainqueur belge du Giro (en 1978), Evenepoel a souri: "Bien sûr que je sais qui c'est. D'ailleurs c'est drôle car le boucher de Schepdaal (son village, NdlR) s'appelle aussi Johan De Muynck."