Le documentaire "Telefacts" de la VTM était consacré à Remco Evenepoel, ce mardi soir. Les caméras de la télévision néerlandophone ont suivi le coureur pendant de longs mois, notamment lors du Tour de Pologne où on l'a vu terrifié après la chute de Fabio Jakobsen le premier jour, avant de lui rendre le plus beau des hommages en remportant la dernière étape.

Telefacts dévoile surtout des images exclusives de l'entourage de Remco réuni pendant le Tour de Lombardie le 15 août dernier, autour de la même télévision que Patrick Lefevere, pour vivre le premier monument du coureur de Schepdael. Mais dans la descente qui lui fut fatale, la panique envahit la pièce et notamment sa petite amie Oumaïma, quand elle comprend que Remco a basculé dans le ravin. "Je n'oublierai jamais ce qu'ont fait Van Bondt et Bramati pour mon fils", raconte Patrick Evenepoel après coup. "Patrick Lefevere nous avait dit en engageant Remco qu'il s'occuperait de lui comme si c'était son fils. Mais en fait, c'est toute l'équipe qui le chouchoute en permanence", apprécie Anja, sa maman.

Les caméras de VTM étaient présentes le jour du retour de Remco Evenepoel dans la maison familiale. En chaise roulante, le coureur donne alors des détails sur ses blessures: "Quand je suis arrivé à l'hôpital après ma chute, le scanner a révélé une veine éclatée dans mon aine. Heureusement que les médecins l'ont vu rapidement, j'aurais pu me vider de mon sang. Après, j'ai appris que ma fracture à la hanche se situait un millimètre à côté d'un nerf. J'aurais pu passer ma vie dans cette chaise roulante. Ma maman et Oumii (sa petite amie, NdlR) étaient à côté de moi quand on m'a annoncé ça. Je les ai vues pâlir."

Pour rappel, Remco Evenepoel va désormais beaucoup mieux puisqu'il marche à nouveau et a repris l'entraînement sur rouleau depuis plusieurs jours, s'offrant même une sortie en extérieur samedi dernier.