Après une étape très compliquée ce samedi au Monte Zoncolan, Patrick Lefevere s'est exprimé auprès de L'Equipe sur l'éventualité de retirer le prodige du Tour italien. "On doit voir si son organisme n'a pas été trop sollicité. S'il perd trop de temps, on le fera rentrer à la maison" a-t-il expliqué ce dimanche matin.

Toujours septième après la victoire de Victor Campenaerts, un point devrait être fait ce lundi après la 16e étape. Juste après la Cortina d'Ampezzo via 5 000 mètres de dénivelé positif et trois cols au-dessus des 2 000 mètres d'altitude. Ce samedi, le petit cannibale s'était déjà exprimé à propos de son tour. Et avait confié ses envies de terminer son premier grand Tour. "Déçu ? Non pas du tout, assurait-il au matin de la 15e étape. Je vise la progression pour le futur pour les grands tours. Il y a encore beaucoup d'étapes assez dures. Je suis encore dans le top 10. Je vais essayer de bien terminer le Giro."

Pour le directeur sportif de Deceuninck-Quick Step, la donne est différente. "Je ne pense pas que ce serait un service à lui rendre de rester en course pour souffrir. Il a déjà suffisamment appris en deux semaines".

Malgré tout, Evenepoel croit tout de même que le meilleur est à venir: "Mes montées préférées arrivent, on verra. Il faut avoir l'énergie. Je vais voir au jour le jour". Verra-t-il Milan dimanche prochain? On aura déjà un élément de réponse ce lundi.