Invitée dans l'émission "Le Club" d'Eurosport, la ministre des Sports française a mis en garde les différents organisateurs...

A commencer par ASO, celui du Tour de France. La ministre a d'abord rappelé que le sport "ne sera pas prioritaire dans notre société. Il n'est pas prioritaire aujourd'hui dans les décisions qui sont prises par le gouvernement."

La date du début de déconfinement, en France, est fixée au 11 mai: "D'ici là, les choses évolueront peut-être", admet-elle toutefois en se montrant méfiante, concernant la reprise de la Ligue 1 notamment: "S'il n'y a pas suffisamment de masques et si les tests restent réservés aux personnes qui présentent des symptomes, et que les sportifs concernés n'ont pas toutes les conditions réunies pour une reprise, ça ne se fera pas", explique celle qui parle d'une possible "saison blanche pour reprendre au mieux la saison prochaine".

Concernant le Tour de France et Roland Garros, déplacés respectivement en septembre et octobre, Roxana Maracineanu ne se montre pas très optimiste. Selon elle, l'interdiction des rassemblements avec public, actuellement étendue jusque mi-juillet, pourrait être prolongée "a minima jusqu'en septembre, voire jusqu'à ce qu'on trouve un vaccin". Et de prévenir: "Cette crise risque d'être synonyme de fin de beaucoup de choses qui étaient soutenues par les revenus de ces tournois majeurs de tennis et ceux du Tour de France. Il va falloir se réinventer en cas d'impasse pendant une année."