Quel étrange dénouement, hier, lors de la 13e étape de la Vuelta. Sous l'impulsion d'Oscar Pereiro dans la dernière côte en vue de l'arrivée, trois hommes se retrouvèrent en tête pour se disputer la victoire. Derrière le représentant de chez Phonak, Samuel Sanchez et Mauricio Ardilla hésitèrent à lancer le sprint. Jusqu'à ce qu'à moins de 800m de la ligne, le petit Colombien de chez Davitamon-Lotto ne se dresse sur ses pédales, avant de couper son effort et de lever les bras au ciel, persuadé de l'avoir emporté alors qu'il s'était trompé de banderole. Déboussolé, Pereiro se releva lui aussi... avant de constater que Samuel Sanchez les avait finalement devancés quelques mètres plus loin, tout heureux de ce dénouement peu commun, qui venait de lui offrir son premier succès chez les pros.

Plus tôt dans la journée, et après avoir enregistré les forfaits d'Azevedo ou Joachim, les Belges Gert Steegmans et Mario Aerts s'étaient illustrés. Le premier ne tarda pas à attaquer (dès le 2e km), et il se retrouva donc en compagnie du second (mais aussi de Paolo Bettini ou Alessandro Petacchi) dans la principale échappée (une trentaine de coureurs) de cette 13e étape un peu folle, et marquée par une nouvelle chute collective dont Tom Steels, Pedro Horrillo ou Francisco Mancebo figurèrent parmi les victimes. Touché au genou et au coude, le sprinter belge quitta alors la course en ambulance. Alors que le peloton couvrit la distance à très vive allure (et arriva d'ailleurs avec près d'une heure d'avance sur le programme), Alessandro Petacchi tenta sa chance, seul en tête. Avant que Christophe Kern joue lui aussi sa carte personnelle, sans résultat.

Ce samedi, c'est une terrible étape de montagne qui attend les rescapés de la Vuelta, puisque cinq cols sont au programme, dont une dernière ascension hors-catégorie! Un parcours qui forcera les mieux classés au général à se découvrir, eux qui sont restés groupés hier. Reste à savoir dans quelle mesure les blessures de Roberto Heras (tombé jeudi) l'empêcheront d'attaquer Denis Menchov à sa guise...

© Les Sports 2005