Gilberto Simoni (Lampre), qui portait déjà le maillot rose de leader, a gagné détaché la 20e et avant-dernière étape du Tour d'Italie, samedi à Arona. Sauf coup de théâtre, Simoni est assuré de la victoire finale à la veille de l'arrivée à Milan.

Simoni, en tête de la course depuis huit jours, a enlevé sa première victoire d'étape depuis le départ de Pescara.

Sur la ligne, Simoni a précédé de près de deux minutes et demie Paolo Savoldelli, parti en contre-attaque.

Sous la pluie battante qui noyait la région du lac Majeur, Simoni est parti seul au pied de la seconde montée du Mottarone, la dernière difficulté du Giro.

Au sommet, situé à 41 kilomètres de l'arrivée, le porteur du maillot rose a basculé avec un avantage d'une minute et demie sur un groupe de poursuite (Gotti, Osa, Honchar, Noè, Figueras, Contreras).

Abraham Olano, deuxième au départ de Busto Arsizio après le retrait de l'Italien Dario Frigo, a été lâché dans la seconde ascension du Mottarone mais il est revenu ensuite dans le groupe de poursuite.

Au classement général, Simoni précède deux coureurs espagnols, Abraham Olano et Unai Osa.

Simoni, 29 ans, est le neveu par alliance de l'ancien champion italien Francesco Moser. Professionnel depuis 1994, il a remporté sa deuxième victoire d'étape dans le Giro, un an après s'être imposé dans l'étape du Gavia qui arrivait à Bormio.