Dans sa biographie "Shadows on the Road", qui paraîtra ce jeudi 1er mai, l'ancien cycliste canadien Michael Barry accuse Tom Boonen d'avoir acheté sa victoire lors du Tour des Flandres 2006.

A l'époque, le champion anversois avait été sacré devant Leif Hoste et George Hincapie, deux coureurs de l'équipe Discovery Channel. Michael Barry n'était pas sur les routes flandriennes ce jour-là mais devant son poste de télévision.

"Leif Hoste s'était échappé avec notre grand rival, Tom Boonen. Ils ont coopéré et fait le trou sur George Hincapie et les autres. J'ai remarqué qu'ils avaient parlé pendant quelques minutes ensemble, puis avec notre directeur sportif qui les suivait. Un accord avait visiblement été conclu entre les deux coureurs en laissant ainsi George hors-jeu. A la fin, Boonen a terminé premier. Sur le podium, George ne pouvait pas sourire aux photographes. L'argent a probablement déterminé le résultat de la course ", peut-on lire dans les colonnes de Het Nieuwsblad .

Les propos de Barry, ancien coéquipier de Lance Armstrong et dopé repenti, ont été démentis immédiatement par Leif Hoste. " A ce moment-là de la course, j'étais devant et mes coéquipiers derrière. Au sein de l'équipe, nous avions conclu que je n'aurais pas collaboré si George avait été seul à notre poursuite. Ce qui n'était pas le cas. La 2ème place était le meilleur résultat que nous aurions pu avoir", précise Host avant d'ajouter qu'il n'avait jamais parlé d'argent avec son compatriote.

Dans le passé, Michael Barry a témoigné contre Lance Armstrong. Il a également affirmé que l'analgésique Tramadol était utilisé au sein de l'équipe Sky, la dernière formation qu'il a côtoyé avant de prendre sa retraire en 2012.