Quelle démonstration ! Christopher Froome s'est à nouveau montré à son avantage ce mercredi, dans un exercice particulier : celui du contre-la-montre individuel. Le grand favori du Tour s'est classé deuxième, 12 petites secondes derrière Tony Martin qui peut remercier le vent. Celui-ci a en effet quelque peu changé de direction entre son passage et celui du maillot jaune, ce qui lui a sans doute permis de l'emporter. Le coureur d'Omega-Pharma relègue Thomas De Gendt, 3e de cette étape, à 1'01" ! Richie Porte (1'21" de retard) et Michal Kwiatkowski (1'31") complètent le top 5. 

La formation de Patrick Lefevere remporte donc sa deuxième victoire d'étape sur ce Tour, après plusieurs échecs dans les sprints massifs et un revers douloureux dans le contre-la-montre par équipes. Tony Martin peut savourer cette victoire, d'autant plus qu'il s'est battu contre les blessures durant la première semaine de course, suite à sa chute de la première étape. 

Valverde à 3'25" de Froome au général

Comme prévu, malgré sa "défaite" dans la course à la victoire d'étape, Chris Froome réussit la bonne opération du jour puisque les Espagnols Valverde et Contador lui ont concédé plus de deux minutes sur ce chrono. Le premier cité conserve sa deuxième place au classement général mais se retrouve déjà à 3'25", tandis que le Néerlandais Mollema est 3e à 3'37". Alberto Contador (3'54"), Roman Kreuziger (3'57"), Laurens ten Dam (4'10"), Michal Kwiatkowski (4'44"), Nairo Quintana (5'18"), Rui Costa (5'37") et Jean-Christophe Péraud (5'39") complètent le top 10 à la mi-parcours de cette grande boucle. On constate que les écarts sont déjà énormes...

Notons que le maillot blanc revient donc sur les épaules de Kwiatkowski, qui devance Quintana de 34 secondes, tandis qu'aucun point n'a été grappillé par les principaux protagonistes des deux autres classements annexes (maillot vert et à pois).

Ce jeudi, les sprinters seront de nouveau à la fête sur la route de Tours (218 kilomètres dépourvus de difficulté) tandis que les grimpeurs auront à coeur de s'économiser en vue des Alpes, que le peloton abordera samedi !