L'Américain Joe Dombrowski (EAU-Team Emirates) a remporté la 4e étape du Tour d'Italie cycliste (WorldTour), disputée sur 187 km entre Piacenza et Sestola, en Emilie-Romagne mardi. L'Italien Filippo Ganna (INEOS Grenadiers), maillot rose depuis sa victoire dans le contre-la-montre d'ouverture samedi, doit céder la tête au classement général à son compatriote Alessandro De Marchi (Israël Start-Up Nation), 34 ans, deuxième de l'étape, à 13 secondes. Louis Vervaeke (Alpecin-Fenix) a pris la 4e place à 29 secondes.

Joe Dombrowski, qui aura 30 ans mercredi, décroche la 4e victoire de sa carrière, la plus belle, après trois succès au Tour de l'Utah.

Dans la dernière difficulté, plusieurs favoris se sont extirpés du groupe des leaders plus de deux minutes derrière l'homme de tête dont Bernal, Landa et Vlasov. Ils terminent avec 11 secondes d'avance sur un second groupe de favoris dont faisaient partie Remco Evenepoel et Simon Yates. Si le Brabançon a limité les dégats, son équipier portugais Joao Almeida a perdu plus de 4 minutes sur les favoris. Le Brabançon est désormais 8e du classement général à 1'28" du nouveau leader De Marchi mais reste devant l'ensemble des favoris à la victoire finale à l'exception d'Alekandr Vlasov (7e).

Durant cette quatrième étape, deux cols de troisième catégorie et un de deuxième, dans le final, figuraient au menu d'une journée disputée sous la pluie.

Cela ne décourageait pas Quinten Hermans (Intermarché-Wanty-Gobert) et Victor Campenaerts (Qhubeka-Assos), qui partaient à l'aventure dès les premiers mètres de course.

Un groupe de 25 coureurs finissait par se former. Outre Hermans et Campenaerts, on retrouvait deux autres Belges: Louis Vervaeke et Pieter Serry (Deceuninck-QuickStep). Le Portugais Nelson Oliveira (Movistar) était le coureur le mieux classé au général, avec un retard de 32 secondes sur le maillot rose. Les Italiens Alessandro De Marchi et Valerio Conti (UAE-Team Emirates), respectivement à 33 et 34 secondes, mais aussi Campenaerts, à 35 secondes, pouvaient avoir rouler avec le maillot rose dans un coin de leur tête. Ce groupe a compté jusqu'à plus de 8 minutes d'avance sur le peloton.

Les échappés restaient groupés sur l'ascension de Castello di Carpineti. Dans la descente cependant, le Danois Christopher Juul-Jensen (BikeExchange) accélérait. Deux coureurs d'Intermarché-Wanty-Gobert, à la fête depuis la victoire de Van der Hoorn la veille, Quinten Hermans et l'Estonien Rein Taaramäe, sentaient le bon coup et sautaient dans sa roue. Hermans ne parvenait cependant pas à suivre le rythme et décrochait à 45 km de l'arrivée dans l'ascension de Montemolino (8,8 km à 5,8 % avec un pic à 18 %/cat.3).

Dans le groupe de chasse de 13 coureurs, Louis Vervaeke et Pieter Serry pointaient à une grosse minute à 20 bornes de l'arrivée. L'écart avec le peloton passait lui à 4:30 au moment d'aborder l'ascension finale de Sestola (4,3 km à 9,9 %, pic à 16 %), dont le sommet était situé à 2 bornes de l'arrivée

La situation s'est décantée dans la montée.Tout profit pour Joe Dombrowski qui passait en tête au sommet devant De Marchi, alors que l'Espagnol Mikel Landa (Bahrain-Victorious) avait attaqué à l'avant du peloton encore à plus de deux minutes.

Mercredi, le Giro restera en Emilie-Romagne pour une étape de 177 km entre Modène et Cattolica sur un parcours entièrement plat.

Revivez la 4e étape en direct commenté :