L'Allemand Tony Martin (Omega Pharma) a remporté pour la troisième année d'affilée le Tour de Belgique au terme de la 5e et dernière étape qui est revenue à son compatriote Paul Martens (Belkin), dimanche à Oreye.

Martens s'est imposé au sprint devant l'Italien Francesco Gavazzi et le Belge Greg Van Avermaet tandis que Martin terminait confortablement au sein du peloton.

Même si l'étape était accidentée (avec plusieurs ascensions, dont deux fois le Mur de Huy) et permettait de nombreuses échappées, Martin n'a jamais été inquiété.

L'Allemand défendait un avantage de 16 secondes sur son dauphin, le Néerlandais Tom Dumoulin. Bien soutenu par une impressionnante équipe Omega Pharma (avec Boonen, Terpstra, Steegmans, Meersman et Bakelants notamment), Martin a contrôlé la course.

C'est son troisième succès en trois ans. Comme lors des deux précédentes éditions, le champion du monde du contre-la-montre a fait la différence lors de l'étape contre le chrono.

Paul Martens (Belkin): "Cette victoire me fait un très grand bien"

Paul Martens : "C'est très agréable de décrocher une nouvelle victoire"

L'Allemand Paul Martens (Belkin)a remporté dimanche au sprint la dernière étape du Tour de Belgique cycliste. A cinq kilomètres de l'arrivée, Tony Martin a placé une accélération et la victoire ne semblait pas devoir lui échapper ni à ses compagnons d'échappée Dries Devenyns et Bram Tankink. Mais dans le dernier kilomètre, la jonction a été effectuée et Martens a devancé tout le monde à Oreye.

"Lorsque Tony Martin a attaqué dans le final, j'ai directement eu la sensation qu'il n'allait pas aller jusqu'au bout. Notre groupe était encore bien fourni et il y avait pas mal de coureurs avides de victoire", a raconté Paul Martens. "Pour le sprint, je me suis basé sur Philippe Gilbert car, dans certaines circonstances, il est difficile d'avoir une vue d'ensemble. Dans la montée, le rythme a baissé mais j'avais encore suffisamment d'énergie pour accélérer. C'était ma chance. C'est très agréable de décrocher une nouvelle victoire. Ces dernières semaines, j'ai toujours eu de bonnes sensations mais je n'ai pas réussi à terminer en beauté. J'ai commencé à douter et cette victoire me fait un très grand bien."

Philippe Gilbert (BMC): "Dommage d'échouer si près du podium"

Lauréat en 2011, Philippe Gilbert (BMC) a terminé 4e du Tour de Belgique à 0:38 du vainqueur final Tony Martin, dimanche à Oreye.

"Le bloc Omega Pharma-Quick.Step était très fort aujourd'hui et il n'a jamais paniqué. Et pour couronner le tout, Tony Martin a attaqué dans le final. Il y avait donc peu de choses à faire contre lui et ses équipiers", a reconnu le premier Belge du classement final.

"Il s'agissait bien de la plus dure journée de ce tour. Le sprint pour l'étape est parti de très loin. Quand il a fallu accélérer à nouveau, mes jambes se sont bloquées. J'étais perdu. La semaine prochaine, je prendrai le départ de l'épreuve de Gullegem. Le Tour de Suisse et le Ster ZLM Tour suivront. Ce Tour de Belgique a été très plaisant mais dommage que je ne sois pas monté sur le podium. Est-ce que sans contre-la-montre, la course aurait été plus emballante? Ce sont toujours les coureurs qui font la course".