Le prochain Tour de France, qui partira le 5 juillet d'Angleterre, comportera des secteurs pavés dans le nord de la France et cinq arrivées d'étape en altitude. La course, qui a été présentée mercredi à Paris par son directeur Christian Prudhomme, s'attardera dans les Vosges, traversera les Alpes et fera la part belle aux Pyrénées avant l'arrivée le 27 juillet sur les Champs-Elysées à Paris.

Cette 101e édition aura à son programme un seul contre-la-montre, pour la première fois depuis plus d'un demi-siècle. Le parcours, dévoilé sous les yeux du vainqueur sortant, le Britannique Chris Froome, et d'autres coureurs de renom (Kittel, Contador, Cavendish, Voeckler) part de Leeds dans le Yorkshire, sept ans après le succès historique de celui de Londres. Le Tour de France 2014 présente une distance de 3656 kilomètres.

Neuf secteurs pavés, habituellement empruntés par la "reine des classiques" Paris-Roubaix, pour un total de 15,4 kilomètres, figurent au programme avant le passage en Champagne puis en Lorraine et la moyenne montagne des Vosges.

La Planche des Belles Filles, où Froome s'était imposé voici deux ans, est la première arrivée au sommet, à l'occasion de la 10e étape. Les quatre autres sont réparties entre les Alpes (Chamrousse, Risoul) et les Pyrénées (Pla d'Adet, Hautacam).

Si les Alpes, abordées par Saint-Etienne, présentent peu de grands cols à l'exception de l'Izoard avant l'ascension inédite de Risoul, les Pyrénées affichent un programme copieux (Port de Balès, Portillon, Peyresourde, Azet, Tourmalet) en cours de route.

Trois journées sont prévues dans le massif pyrénéen avant l'unique contre-la-montre de 54 kilomètres, entre Bergerac et Périgueux, à la veille de l'arrivée. Depuis 1953, la Grande Boucle avait toujours sacrifié à un minimum de deux "chronos".

L'ensemble, peu favorable aux rouleurs, s'adresse aux grimpeurs susceptibles de déjouer les pièges de la plaine, à commencer par les pavés que le Tour n'avait plus franchi depuis 2010. Froome sait désormais ce qui l'attend pour gagner de nouveau le Tour. Depuis 2009, aucun lauréat n'est parvenu à inscrire une deuxième fois son nom au palmarès.


Les 21 étapes du Tour 2014

Étape 1 : Leeds - Harrogate

Étape 2 : York - Shefflied

Étape 3 : Cambridge - Londres

Étape 4 : Le Touquet - Lille

Étape 5 : Ypres - Arenberg

Étape 6 : Arras - Reims

Étape 7 : Épernay - Nancy

Étape 8 : Comblaine - Gérardmer

Étape 9 : Gérardmer - Mulhouse

Étape 10 : Mulhouse - La Planche des Belles Filles

Étape 11 : Besançon - Oyonnax

Étape 12 : Bourg-en-Bresse - Saint-Étienne

Étape 13 : Saint-Étienne - Chamrousse

Étape 14 : Grenoble - Risoul

Étape 15 : Tallard - Nimes

Étape 16 : Carcassonne - Bagnères de Luchon

Étape 17 : Saint-Gaudens - Pla d'Adet

Étape 18 : Pau - Hautacam

Étape 19 : Maubourguet - Bergerac

Étape 20 : Bergerac - Périgeux

Étape 21 : Evry - Paris Champs Élysées


Les principales difficultés

Le Tour de France 2014 comporte cinq arrivées au sommet, à La Planche des Belles Filles, Chamrousse, Risoul, au Pla d'Adet et à Hautacam. Une autre étape, à Gérardmer, se termine au sommet d'une petite côte qui mène à la station de la Mauselaine. Voici les principales difficultés avec l'arrivée d'étape entre parenthèses:

- 2e étape (Sheffield): côte de Holme Moss: 4,7 km à 7% (521 m d'altitude)

- 8e étape (Gérardmer): col de la Croix-des-Monats: 7,6 km à 6% (885 m); col de la Grosse-Pierre: 3 km à 7,5% (901 m); La Mauselaine: 1,8 km à 10,3% (859 m)

- 10e étape (La Planche des Belles Filles): col du Firstplan: 8,3 km à 5,4% (722 m); Petit Ballon: 9,3 km à 8,1% (1163 m); col du Platzerwasel: 7,1 km à 8,4% (1192 m); col d'Oderen: 6,7 km à 6,1% (899 m); col des Chevrères: 3,5 km à 9,5% (914 m); La Planche des Belles Filles: 5,9 km à 8,5% (1035 m)

- 13e étape (Chamrousse): col de Palaquit: 14,1 km à 6,1% (1154 m); Chamrousse: 18,2 km à 7,3% (1730 m)

- 14e étape (Risoul): col du Lautaret: 34 km à 3,9% (2085 m); col d'Izoard: 19 km à 6% (2360 m); montée de Risoul: 12,6 km à 6,9% (1855 m)

- 16e étape (Bagnères-de-Luchon): col de Portet d'Aspet: 5,4 km à 6,9% (1069 m); col des Ares: 6,1 km à 4,7% (797 m); port de Balès: 11,7 km à 7,7% (1755 m)

- 17e étape (Saint-Lary-Soulan): col du Portillon: 8,3 km à 7,1% (1292 m); col de Peyresourde: 13,2 km à 7% (1569 m); col de val Louron-Azet: 7,4 km à 8,3% (1580 m); Pla d'Adet: 10,2 km à 8,3% (1680 m)

- 18e étape (Hautacam): col du Tourmalet: 17,1 km à 7,3% (2115 m); Hautacam: 13,6 km à 7,8% (1520 m)