C'est dans la dernière difficulté du jour que le leader de la formation Astana s'est débarrassé de Bennett (Jumbo-Visma), finalement 2e, et de son équipier Vlasov qui complète le podium. 

Fuglsang (35 ans) est parti seul dans la dernière montée et a finalement devancé le Néo-Zélandais George Bennett (Jumbo-Visma) et le Russe Aleksandr Vlasov (Astana).

Il s'agit du deuxième succès du Danois dans une grande classique après Liège-Bastogne-Liège en 2019.

Remco Evenepoel faisait figure de grandissime favori mais alors que tout se déroulait comme prévu, le Belge est tombé dans un ravin, en passant par-dessus un muret, à quarante kilomètres du but.


Son équipe, Deceuninck-QuickStep, a confirmé que le jeune Belge (20 ans) était resté conscient. Il a été conduit en ambulance à l'hôpital Sant'Anna de Côme. Les premières informations concernant son état de santé sont rassurantes. La télévision publique italienne Rai évoque "des contusions à une jambe".

Des images prises par un photographe de l'AFP le montrent en effet conscient et grimaçant, sans blessures apparentes.

Les images télévisées de la chute d'Evenepoel, très impressionnantes, montrent quant à elle son vélo se bloquer sur un décrochage du muret, après une erreur de trajectoire du coureur.

Evenepoel est passé ensuite au-dessus de son vélo, sa tête semblant toucher le muret du pont, et il est tombé en contrebas, d'une petite dizaine de mètres.

La descente se faisait à grande vitesse sous l'impulsion de Vincenzo Nibali et Evenepoel était au moment de sa chute très légèrement décroché.



Revivez la course: