Le Tour des Flandres a débuté par un drame...

Au terme d'une course fabuleuse, Fabien Cancellara a battu au sprint les Belges Van Avermaet, Vanmarcke et Vandenbergh.

Mais au tout début de la course, une spectatrice du Tour des Flandres, percutée en milieu de journée par le coureur de l'équipe Garmin, Johan Vansummeren, est grièvement blessée. Ses jours sont en danger, a signalé la police locale en milieu d'après-midi. La femme, âgée de 65 ans, se trouvait sur un îlot central au moment du choc. La collision s'est produite à la sortie de Wielsbeke. Johan Vansummeren a violemment percuté la spectatrice, qui regardait les coureurs cyclistes longer l'îlot sur lequel elle se trouvait.

Vansummeren, blessé à la tête, a été évacué en ambulance, souffrant probablement d'une orbite ou d'une mâchoire cassée.

Les circonstances exactes de l'accident ne sont pas encore éclaircies. Le parquet de Courtrai a été prévenu et devrait désigner un expert.

Chutes en séries

Jürgen Roelandts, leader de l'équipe Lotto et troisième l'an dernier, a chuté à 125 kilomètres de l'arrivée. L'ancien champion de Belgique, était ouvert au coude et semble souffrir de la clavicule.

Même scénario pour le coureur australien Luke Durbridge. Il est tombé et sa tête a percuté l'asphalte. Même si le coureur était conscient, il a été emmené à l'hôpital : "Nous ne voulions prendre aucun risque et l'avons emmené à l'hôpital pour un examen médical approfondi", a déclaré le directeur sportif Lorenzo Lapage.

Johan Vansummeren quitte l'hôpital avec des blessures au visage

Johan Vansummeren a pu quitter l'hôpital dimanche après avoir heurté une spectatrice durant la 98e édition du Tour des Flandres, a annoncé l'équipe Garmin-Sharp sur sa page Facebook.

"En ce qui concerne Johan Vansummeren, il a des lacérations au visage et a pu quitter l'hôpital", a expliqué Garmin-Sharp. "Toutes pensées vont à la spectatrice et nous lui souhaitons le meilleur."

Vansummeren "sous le choc"

Le Belge Johan Vansummeren a pu quitter l'hôpital dimanche après sa lourde chute durant le Tour des Flandres, mais se disait "sous le choc" en apprenant l'état "préoccupant" de la spectatrice qu'il avait heurtée.