Troisième round ou échappée-bidon ?
© BELGA

Cyclisme

Troisième round ou échappée-bidon ?

Joël Godaert

Publié le - Mis à jour le

C’est l’étape la plus longue du Tour de France 2007 : 236,5 kilomètres. Par contre, côté difficulté, rien à signaler. Une petite bosse de 4e catégorie est répertoriée à Blérancourt (à 34 km du but) et trois sprints bonifications (à Tournai, km 33), Fontaine-au-Bois, km 104) et Achery, km 167) sont disputés. Ce sont, généralement, de longues lignes droites, qui attendent les coureurs dans la plaine picarde.

Un nouveau match entre les routiers-sprinters est donc tout à fait dans l’ordre des possibilités. Vainqueur à Canterbury, Robbie McEwen, qui a raté son sprint à Gand après avoir échappé de justesse à la chute collective, aimerait témoigner qu’il est bien l’homme le plus rapide de ce peloton.

Mais Tom Boonen, même si son équipe a gagné grâce à son équipier Gert Steegmans, veut, lui aussi, remporter au moins une victoire, tout en consolidant le maillot vert qu’il porte ce mardi. Et puis, il y a tous les autres sprinters qui, jusqu’ici, ont suivi de loin les événements : Hushovd, Zabel, Eisel, Hunter, Freire ou Bennati.

Il est cependant certain que comme au cours de deux étapes précédentes, quelques courageux n’hésiteront pas à se lancer dans une longue échappée. Leur nombre et la liberté que leur accordera, éventuellement, le peloton, décideront de la réussite de leur tentative. Mais hélas pour les attaquants, les écarts au classement général sont encore faibles et Fabian Cancellara ne semble pas à décider à abandonner son maillot jaune.

A lire également

Facebook

Cover-PM

cover-ci

Immobilier pour vous