ÉCLAIRAGE

Ils n'étaient plus que 196, hier matin, au départ à Ferté-sous-Jouarre, pour entamer une étape de 204,5 kilomètres devant les mener au pied du château fort de Sedan. Le Néerlandais Lotz et l'Américain Leipheimer, tous deux de la Rabobank, avaient dû se résoudre à l'abandon suite à la lourde chute collective de dimanche. Le premier souffrait d'une fracture à un sinus et une orbite, le second d'une fracture du bassin.

D'autres victimes ont quant à eux décidé de repartir, envers et contre tout, défiant parfois les lois de la nature.

C'est le cas de l'Américain Tyler Hamilton, leader de l'équipe danoise CSC. Souffrant d'une fracture à l'épaule gauche, sans déplacement de la clavicule, il a ainsi réussi à rejoindre Sedan à même le peloton!

Comme Simon en 1983?

Tyler Hamilton n'en est pas à son premier problème de ce type, puisqu'il avait terminé l'an passé deuxième du Tour d'Italie avec l'épaule gauche cassée! De là à dire qu'il peut terminer le Tour du Centenaire dans le top 10, il y a cependant un fossé (et quelques sommets...) que nous ne franchirons pas.

Quoi qu'il en soit, son cas nous fait penser à celui du Français Pascal Simon lors du Tour 1983. Alors qu'il portait le maillot jaune, l'aîné des frères Simon chuta lourdement dans la côte de Lannemezan, se fracturant une omoplate. Loin de renoncer, il décida de poursuivre l'aventure, forçant l'admiration de tout le peloton et du public. Avant de se résoudre à l'abandon lors de l'étape Briançon - L'Alpe d'Huez, laissant filer Laurent Fignon vers la victoire finale.

Tyler Hamilton n'est pas le seul à forcer l'admiration après la terrible chute de Meaux. Portant une minerve, Jimmy Casper a également franchi la ligne hier, légèrement attardé, mais tout heureux d'apprendre que son coéquipier Baden Cooke s'était imposé en maître au sprint. Certes, le Français espère également avoir son jour de gloire, ce qui pourrait être possible en deuxième ou troisième semaine... s'il tient le coup jusque-là. Une issue favorable qu'espère également l'Italien Baldato, bandé tant au niveau des deux jambes qu'à la main droite. Là encore, nous ne pouvons que nous incliner face à cette force de caractère hors du commun.

Tout comme il faut bien sûr saluer le nouveau succès australien. Après Bradley McGee lors du Prologue, c'est cette fois son coéquipier chez la Fdjeux. com qui a réglé le peloton au sprint, damant le pion notamment à Erik Zabel. Quelque peu distancé lors d'une côte non-répertoriée à cinq kilomètres de l'arrivée, Robbie McEwen (Lotto-Domo) n'a pu défendre valablement ses chances dans l'emballage final, alors que Petacchi (Fassa Bortolo) a terminé distancé.

A noter que le Français Frédéric Finot (Jean-Delatour) n'a pas été loin de réaliser l'exploit de l'étape, après avoir mené une échappée de 195 km avec son compatriote Lilian Jégou (Crédit Agricole) avant d'être rattrapé à moins de trois kilomètres de l

'arrivée...

© Les Sports 2003