Cela fait trois ans, et l’historique série de succès de Tom Boonen à Harelbeke, Wevelgem, au Ronde et à Roubaix, que les Belges n’ont plus enlevé la moindre classique flandrienne, ou pavée.

Une occasion à ne pas rater s’offre à eux, ce samedi, avec le 70e Circuit Het Nieuswblad qui lance la saison dans notre pays. Si l’on court aux quatre coins de la planète depuis six semaines maintenant, avec à la clé plus d’une soixantaine de vainqueurs différents, nos compatriotes (en fait le seul Gianni Meersman, qui ne dispute même pas le Nieuwsblad) n’ont gagné que deux fois en 2015, comme huit l’an dernier.


Les choses sérieuses débutent ce samedi

Cela ne veut pourtant rien dire, car les choses sérieuses ne débutent que ce samedi, sur la Sint-Pietersplein à Gand, et si les Belges n’ont pas encore levé les bras souvent, trois de nos premières chances, Tom Boonen, Greg Van Avermaet et Philippe Gilbert, ont démontré une belle forme et collectionné les places d’honneur.

Dans le même temps, plus discret, Sep Vanmarcke a étalé aux yeux de ceux qui l’ont côtoyé au Tour d’Algarve une condition très suffisante pour reproduire son succès, surprenant alors, d’il y a trois ans.

Pour les nôtres, devancés il y a deux ans par Paolini et la saison passée par Stannard, il est important de bien débuter la campagne des classiques. D’autant que, comme d’autres, Fabian Cancellara et Peter Sagan, leurs principaux rivaux en avril, ne sont pas là. Pourtant, les concurrents étrangers sont en nombre. À commencer par ce diable d’Alexander Kristoff dont il faudra à tout prix se séparer avant de revenir dans la cité des Comtes de Flandre, en mettant à profit une des onze côtes ou l’un des dix secteurs pavés du parcours.