Le Kazakh Alexey Lutsenko (Astana) s'est offert la victoire dans la 6e étape du Tour de France cycliste (WorldTour) disputée sur 191 km entre Le Teil et le sommet du Mont Aigoual à 1.560m d'altitude, jeudi.

Lutsenko est parti en solo à environ 25 km de l'arrivée, dans le Col de la Lusette la principale difficulté de la journée, pour finir en solitaire avec 55 secondes d'avance sur l'Espagnol Jesus Herrada (Cofidis) 2e et 2:15 sur Greg Van Avermaet 3e. L'Américain Nelson Powless (EF Education First) est 4e à 2:17. Ces quatre hommes ont fait la journée en tête.

Le Kazakh, 27 ans, décroche la première victoire de sa saison et la 27e de sa carrière. Il est le deuxième de son pays à remporter une étape du Tour de France après Alexandre Vinokourov qui en gagné quatre.

Le Britannique Adam Yates (Mitchelton-Scott) conserve son maillot jaune de leader au général, malgré une dernière attaque du Français Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step), 5e à l'arrivée, à 2:52 du vainqueur du jour. Au classement, Yates devance toujours les Slovènes Primoz Roglic (Jumbo-Visma) de 3 secondes et le Slovène Tadej Pogacar (EAU-Emirates) de 7 secondes.

Dès le 5e kilomètre, plusieurs coureurs avaient attaqué pour former l'échappée du jour à huit: Greg Van Avermaet (CCC Team), Jesus Herrada (Esp/Cofidis), Nicholas Roche (Irl/Team Sunweb), Rémi Cavagna (Fra/Deceuninck-Quick Step), Neilson Powless (USA/EF Education First), Edvald Boasson Hagen (Nor/NTT Pro Cycling), Daniel Oss (Ita/Bora-Hansgrohe) et Alexey Lutsenko (Kaz/Astana Pro Team). L'écart montera jusqu'à 8 minutes avant de dégrossir au fil des kilomètres jusqu'au pied des quatre difficultés rythmant la fin d'étape. Greg Van Avermaet, 28e au classement général à 3:17. était le plus dangereux.

Dans le Col de la Lusette (cat.1), les évènements se sont précipités à 25 kilomètres environ de l'arrivée avec une dislocation du groupe de tête. Seuls Powless, le plus dynamique, et Lutsenko sont parvenus à rester devant. Le Kazakh va partir seul suivi par Herrada et le duo Powless/Van Avermaet. Le peloton naviguait à un peu plus de trois minutes avant d'aborder cette montée du Mont Aigoual.

Vendredi, la 7e étape conduira le peloton de Millau à Lavaur sur 168 kilomètres avec un profil vallonné dans l'Aveyron et le Tarn où les plans des sprinters pourraient être perturbés par le vent qui peut souffler dans la région, soulignent les organisateurs.

Revivez la 6e étape


La préface de l'étape par notre envoyé spécial