Souvenez-vous: l'année dernière, Fabio Jakobsen (Deceuninck-Quick Step) avait été victime d'une grave chute lors d'un sprint sur une étape du Tour de Pologne. Mis en cause pour avoir fermé la route à son adversaire, Dylan Groenewegen (Jumbo-Visma) avait écopé d'une lourde sanction.

Quant à Jakobsen, transporté dans un état grave à l'hôpital, il a mis de longs mois avant de pouvoir remonter sur un vélo.

Finalement, les deux coureurs néerlandais ont repris la course lors du Tour de Turquie la semaine dernière. Avant le départ de cette épreuve, les deux hommes auraient eu une entrevue pour faire une petite mise au point. Dylan Groenewegen en avait d'ailleurs fait écho dans une interview accordée à la presse, déclarant: "Nous avons tous les deux pu échanger. En ce qui me concerne, c'était une très belle conversation. Ce que nous nous sommes dit, cela reste entre Fabio et moi. Mais le fait qu'il puisse maintenant courir à nouveau lui a permis de me parler plus facilement, je pense."

Fabio Jakobsen a réagi à son tour via les réseaux sociaux et a avoué tomber quelque peu des nues. Le coureur longtemps blessé se dit "surpris de lire les commentaires de Dylan Groenewegen concernant leur entrevue. La rencontre était prévue pour tenter de mieux comprendre ce qu'il s'était passé en Pologne en août dernier. Le contenu de cette réunion était censé rester confidentiel, entre nous deux et nos équipes juridiques. Je suis déçu que Dylan ait parlé de notre réunion publiquement. Je ne le ferai pas."

Jakobsen vient même contredire les propos de Groenewegen qui parlait d'une "belle conversation". "Dylan n’a pas présenté d’excuses personnelles, ni montré de volonté d’assumer la responsabilité de ses actes", ajoute encore le coureur victime de l'accident l'année dernière. "J’aimerais quand même parvenir à un accord avec Dylan, mais il faut être deux pour danser un tango. D’autres procédures sont maintenant prises en charge par mon équipe juridique et c’est pourquoi je ne pourrai pas faire d’autres commentaires."

Les choses sont donc encore loin d'être réglées entre les deux hommes.

Instagram
© DR