Le Néerlandais s'est confié à nos confrères du Nieuwsblad.

Un an après sa victoire à rebondissements dans l'Amstel Gold Race, l'étoile montante du cyclisme néerlandais voit la saison des classiques lui filer sous le nez. "C'est peut-être moins frustrant pour un coureur qui a fait la saison de cyclo-cross", relativise-t-il toutefois. 

Maintenant qu'on en sait plus sur le calendrier de fin de saison, avec un Tour de France qui se déroulera du 29 août au 20 septembre, avant les Mondiaux et les classiques majeures, VDP s'est déjà mis de nouveaux objectifs en tête: "Il est encore tôt pour établir un programme clair mais j'espère que nous serons au Tour de France, qui pourrait inviter deux équipes supplémentaires. Je veux le courir, je ne pense pas vraiment à disputer un autre grand tour que celui-là cette année. Je me concentre sur la grande boucle et les classiques." 

Celui qui devait à la base se concentrer sur les JO et faire ses débuts en grand tour en 2021 est donc prêt à chambouler son programme. Il émet toutefois une petite réserve sur cette fin de saison: "Sans public, ce ne sera pas pareil. Monter le Vieux Quaremont ou le Paterberg sans spectateurs, c'est moins agréable. Et j'imagine que je les grimperais moins vite", rigole-t-il. 

Public ou non, il est déjà certain que les téléspectateurs vivront une fin de saison dense et haletante. Plus encore si un animateur comme Mathieu van der Poel est intégré au casting du Tour de France.