La presse ne sera pas souhaitée lors des funérailles de Frank Vandenbroucke, a indiqué vendredi la maman du coureur cycliste, décédé lundi à Saly, au Sénégal.

Après avoir averti que la famille ne communiquerait aucun détail en rapport avec le rapatriement de la dépouille mortelle de Frank Vandenbroucke, la maman du coureur a déjà tenu à demander que, selon leur volonté, la plus strict intimité soit respectée lors des funérailles.

"Le manager de Frank, Paul De Geyter, préviendra les médias de tous les détails concernant les obsèques via un communiqué à l'agence Belga", selon Mme Vandenbroucke.