Frank Vandenbroucke est apparu bien dans sa peau, hier dans les locaux de SportsTech, le futur co-sponsor de l'équipe MrBookmaker d'Hilaire Van Der Schueren avec laquelle VDB a signé un contrat le liant jusqu'à la fin de la présente saison. «J'ai toujours eu un excellent contact avec Hilaire, expliquait le Hennuyer. Fassa Bortolo ne voulait plus m'aligner dans des courses et me laissait libre. Je n'ai pas eu de problèmes avec Giancarlo Ferretti, ce fut une excellente expérience. Je comprends sa réaction, j'ai dérapé, pour des raisons psychologiques qui mériteraient qu'on en parle pendant deux heures, mais je ne me sens pas l'envie de le faire ici.»

Revenu à la compétition il y a une dizaine de jours, Frank Vandenbroucke avait envie de courir encore cette saison. «Je n'ai pas un but précis. Ce que je veux, c'est me remettre sur les bons rails pour préparer mon avenir sportif. Etre dans une équipe, avec un programme et chez MrBookmaker, c'est ce qui se passe. Je courrai dimanche à Isbergues puis au Franco-Belge, après on verra.»

S'il reçoit ses papiers de l'UCI plus tôt, le Wallon pourrait même être vendredi au départ du Championnat des Flandres à Koolskamp. Paris-Bourges et même Paris-Tours devraient être d'autres rendez-vous du coureur de Ploegsteert. «Le vélo reste toute ma vie, explique VDB. Certains ont douté de mon retour, mais moi, jamais je n'ai cru que c'était fini. Même quand ça a été mal, même quand fin juillet j'étais dans le trou... »«J'ai changé, ma vie a changé (NdlR: Sarah, son épouse, et lui ont décidé, pour le moment, de ne plus se voir qu'une semaine par mois, afin que Frank retrouve alors sa fille Margaux), dit-il. Je ne veux plus de pression. Ce n'est pas un manque d'ambition, je fais toujours mon sport dans le but de gagner. On l'a vu encore lundi (à Zwevegem où il a remporté la course).»

De ce bon mois dans ce nouvel environnement dépendra aussi le futur de Frank Vandenbroucke. «On n'a pas encore décidé de l'avenir et de 2005, disait Hilaire Van Der Schueren. On va voir comment cela se passe. Pour nous, la venue de Frank est un plus. Je crois en lui. Tout le monde chez nous est très content de son arrivée.»

A commencer par les sponsors, qui ont pu comprendre déjà combien VDB, attendu hier par une demi-douzaine de caméras au moins, reste médiatique.

© Les Sports 2004