La fédération néerlandaise espère organisé un championnat national dans les Alpes d'ici quelques années.

Les Pays-Bas ne font pas partie des "plats pays" pour rien. Avec un point culminant situé à 321 mètres au-dessus du niveau de la mer, nos voisins néerlandais habitent dans l'un des pays les moins hauts du monde. Pas facile dans ce contexte d'organiser des courses "montagneuses". Si les organisateurs de courses locales font avec les éléments et les routes à leur disposition, la fédération néerlandaise de cyclisme réfléchit quant à elle à organiser un championnat des Pays-Bas favorable aux grimpeurs.

Le président de la fédération, Thorwald Veneberg a déjà avancé sur le dossier et espère que son projet verra le jour en 2022 ou 2023 : "J'ai d'abord pris contact avec l'Autriche mais c'était compliqué", a-t-il réagi à la télévision néerlandaise NOS, "Ensuite, nous avons discuté avec la fédération suisse, les régions suisses et l'organisateur du Tour de Suisse. Ils y ont vu une opportunité."

Il faut dire qu'avec des grimpeurs tels que Tom Dumoulin, Steven Kruijswijk, Bauke Mollema, Robert Gesink, Wilco Kelderman ou encore Sam Oomen, un championnat des Pays-Bas en montagne promettrait un sacré spectacle.

En Belgique, si l'on possède dans les Ardennes quelques belles ascensions, le championnat national est le plus souvent organisé sur un parcours plat. Il faut remonter à 2013 et le championnat de Belgique à la Roche-en-Ardenne pour retrouver un parcours très sélectif. Ce qui n'a pas empêché ces dernières années de voir de très belles courses et de les plus grands noms de notre cyclisme porter le maillot tricolore.