Robbie McEwen (Lotto) a enlevé au sprint la 2e étape du Tour de France, à Namur, où le Norvégien Thor Hushovd (Crédit Agricole) a endossé le maillot jaune.

McEwen s’est imposé nettement à Hushovd, deuxième de l’étape, et au Français Jean-Patrick Nazon au terme des 197 kilomètres.

Deux coureurs, le Norvégien Kurt-Asle Arvesen et le Français Jimmy Casper, se sont retrouvés à terre dans le sprint en chutant à la sortie du dernier virage. Ils se sont relevés ensuite pour franchir la ligne sous les yeux du roi Albert II.

Six coureurs, les Français Jérôme Pineau, Christophe Edaleine et Christophe Mengin, le Danois Jakob Piil, l’Allemand Sebastian Lang et l’Irlandais Mark Scanlon, ont ouvert la route sur 164 kilomètres.

Le petit groupe a compté une avance maximale de 5 minutes et a été repris à 23 kilomètres de l’arrivée après une poursuite assurée par les équipes des sprinteurs (Boonen, Hushovd, Petacchi, McEwen).

Le premier abandon du Tour est survenu à une quarantaine de kilomètres de Namur, suite à une chute qui a envoyé sur le bas-côté l’Italien Gian Matteo Fagnini (touché principalement à l’épaule gauche).

Au classement général officieux, Hushovd précède désormais par le jeu des bonifications l’ancien porteur du maillot jaune, le Suisse Fabian Cancellara, de 8 secondes.

McEwen, 32 ans et originaire de Brisbane, s’était classé deuxième du premier sprint massif à Charleroi dimanche. Il compte désormais à son palmarès quatre succès d’étape dans le Tour (Paris en 1999, Reims et Paris en 2002, Namur en 2004).