Le Kazakh Alexandre Vinokourov (Astana) a remporté dimanche la 61e édition du Tour d'Espagne cycliste, à l'issue de la 21e et dernière étape, Madrid-Madrid (142,2 km), remportée au sprint par l'Allemand Erik Zabel (Milram).

Vinokourov, qui n'avait pas pu participer au Tour de France 2006 en raison d'un nombre de coureurs insuffisant au sein de l'équipe Astana (ex-Liberty) après les révélations liées à l'opération Puerto, remporte la première grande course à étapes de sa carrière.

"C'est une revanche sportive", avait déclaré Alexandre Vinokourov samedi, jour de ses 33 ans, après sa victoire lors du contre-la-montre individuel. Il avait également enlevé les 8e et 9e étapes.

En difficulté physiquement au début de la course, le Kazakh est progressivement monté en puissance et bien aidé par son équipe, surtout son compatriote Andrey Kashechkin (3e au général), a pu prendre le meilleur sur le favori, l'Espagnol Alejandro Valverde (Baléares-Caisse d'Epargne), qui termine deuxième.

Valverde, lui aussi privé de Grande Boucle cet été, n'a pas pu compter sur le même soutien de ses équipiers.

L'un d'entre eux, Oscar Pereiro, deuxième du Tour de France et probable vainqueur après le déclassement attendu de Floyd Landis, a terminé à plus d'une heure et demi de "Vino" et n'a jamais été en mesure de donner un coup de main à Valverde.

Autre favori de la course, le Russe Denis Menchov, vainqueur de l'édition 2005 après le déclassement de l'Espagnol Roberto Heras, contrôlé positif à l'EPO.

Après un début de course plus que poussif, Menchov n'a pas pris le départ de la 11e étape. Les organisateurs ont invoqué des "douleurs d'estomac" mais le Russe était apparu également très fatigué, ne donnant jamais l'impression de pouvoir sérieusement défendre son titre.

Il était alors classé 67e au général, à plus de 47 minutes du leader, l'Espagnol Alejandro Valverde. L'Américain Floyd Landis était présent dimanche à Madrid, en simple spectateur, parmi le million de personnes qui étaient attendues dans les rues de la capitale, selon la presse espagnole.

Entouré par les journalistes au départ de l'étape, il a refusé de s'exprimer sur la procédure entourant son contrôle positif lors de la Grande Boucle, sur les conseils de ses avocats, a-t-il précisé.

Landis est présent en Espagne depuis jeudi et loge chez son ami et ancien équipier chez Phonak, Miguel Angel Perdiguero.