Oscar Freire a remporté la 11e étape du Tour d'Espagne en devançant d'une demi-longueur, Tom Boonen. Un sprint royal a clôturé une manche de transition, permettant une explication au sommet entre les routiers-sprinters.

Fort bien emmené par ses équipiers, dont le champion du monde en titre, Paolo Bettini, Tom Boonen paraissait disposer des meilleurs atouts pour remporter une seconde étape sur cette Vuelta, après son succès à Cordoue.

Mais, bien calé dans sa roue, Oscar Freire, triple champion du monde, est sorti au bon moment du sillage du sprinter belge, réussissant à le remonter et à le dépasser peu avant la ligne blanche. Freire a devancé Boonen, alors que derrière les deux anciens porteurs du maillot arc-en-ciel, on a retrouvé, dans l'ordre, Haedo, Zabel et Mondory. 8e à Burgos, Greg Van Avermaet n'en a pas moins consolidé son maillot bleu de leader au classement par points. À noter que le maillot or d'Egoi Martinez n'a pas été en danger au cours de la journée.

Serafin Martinez, Andriy Grivko et José-Antonion Lopez Gil ont été les trois animateurs de cette 11e étape, même si dans la première heure, de nombreux assauts avaient provoqué des cassures dans le peloton, Tom Boonen et Schumacher figurant, un moment, dans le groupe de tête. Les leaders de la formation Astana, Contador et Leipheimer ayant loupé le bon wagon, tout fut bientôt regroupé. Et peu après, les futurs animateurs se dégagèrent. Le trio de tête de obtenu une certaine liberté jusqu'à ce que les équipes des différents sprinters se décident de prendre les choses en main.