Le Slovène a remporté l’étape de ce dimanche alors que le Colombien est le leader de la Vuelta.

Après une étape et le classement final du Tour de l’Algarve, une étape et le classement général du Tour de Californie et le championnat de Slovénie du contre-la-montre, Pogacar s’est offert une étape dans un Grand Tour dès ses débuts. "C’était une étape incroyable", a-t-il déclaré dans la première interview d’après-course. "Dès le départ, le tempo était élevé. En voyant les prévisions météo, j’étais content qu’il pleuve parce que c’est bien pour moi, je savais que je pouvais réussir quelque chose de spécial."

"J’ai essayé de suivre les attaques et ensuite je suis allé plein gaz sur la section en chemin de terre", a ajouté Pogacar. "Même après cet effort intense, je me sentais encore fort. Je trouvais plaisant de courir ici, peut-être car c’était piégeux avec la pluie et la grêle sur cette section en graviers, mais je me sentais bien. J’ai battu ici quelques grands noms et je suis fier de cela. Tout le monde n’était bien avec le temps et cette étape courte, mais moi, je me sentais très fort. Cette victoire signifie beaucoup pour moi."

Nairo Quintana s’est lui emparé du maillot rouge de leader. Le Colombien ne compte cependant que 6 secondes d’avance sur Primoz Roglic alors qu’un contre-la-montre individuel de 36,2 km est prévu mardi, au lendemain du jour de repos. "Mardi, je perdrai à nouveau le maillot. Mais après, nous nous battrons pour le récupérer", a confié le coureur de Movistar.

Quintana s’est classé deuxième à 23 secondes de Tadej Pogacar. "C’était une journée très éprouvante", a-t-il expliqué. "Alejandro (Valverde) et moi avons constamment harcelé Roglic. Nous avions choisi l’attaque pour distancer Primoz et cela a marché à un moment donné, mais finalement il a réussi à revenir fort."

Valverde quatrième

Son équipier Marc Soler se trouvait seul en tête et semblait filer vers la victoire lorsqu’on lui a demandé de couper son effort pour attendre Quintana. "Je suis très reconnaissant envers Marc Soler pour la partie qu’il a roulé en tête pour moi et envers le reste de l’équipe. Nous avons bien collaboré."

Si Quintana est leader du général, son équipier Valverde pointe en quatrième position à 20 secondes. "Nous avons toujours dit que nous verrions ce qui se passe durant la course. Je pense que nous avons bien roulé. Nous avons collaboré pour prendre ce maillot et ça a réussi."

Un maillot que Quintana s’attend déjà à céder mardi au terme du chrono vers Pau. "Roglic a l’avantage, il est le meilleur spécialiste du chrono. Il va falloir que je roule de manière spectaculaire, voire extraterrestre, pour ne pas perdre ce maillot mardi." (Belga et AFP)