Tim Wellens a remarquablement négocié la dernière montée restant bien à l'intérieur de chaque virage pour résister au retour du Canadien Michael Woods (EF Pro Cycling). Le Tchèque Zdenek Stybar (Deceuninck-Quick Step), 3e, complète le podium du jour.

Lotto-Soudal remporte sa 11e victoire dans une Vuelta et Wellens décroche lui son 2e succès sur ce Tour d'Espagne.

La grosse échappée du jour a vu Tim Wellens prendre tôt la poudre d'escampette avec Zdenek Stybar, les Néerlandais Thymen Arensman (Sunweb) et Dylan van Baarle (Ineos Grenadiers), Michael Woods donc, le Français Pierre Luc Périchon (Cofidis) et l'Espagnol Marc Soler (Movistar). De 5 minutes à 100 kilomètres de l'arrivée, l'écart est retombé à 90 secondes dans l'ascension de la 3e et dernière difficulté de la journée (6,4 km à 4,2%) à 23 kilomètres d'Ourense.

Les velléités de Soler, Stybar et Wellens recreusait un écart de 2 minutes à 20 bornes du but avec un peloton qui abdiquait ensuite derrière. Le trio semblait filer vers la ligne d'arrivée, mais derrière Woods, surtout, Arensman et Van Baarle faisaient l'effort de revenir avant la bosse finale (à 7%), à 1.200m de l'arrivée.

Tim Wellens, 29 ans, faisait parler sa puissance et son intelligence de course pour remporter la 30e victoire de sa carrière, la 4e dans un Grand Tour.

Le peloton est arrivé 3 minutes 45 secondes plus tard. Il n'y a pas de changement dans le haut du classement général à l'issue de cette journée. Roglic compte toujours 39 secondes d'avance sur l'Equatorien Richard Carapaz (Ineos Grenadiers) et 47 secondes sur le Britannique Hugh Carthy (EF Pro Cycling).

Jeudi, ce sera la plus longue étape de cette 75e Vuelta avec un parcours de moyenne montagne aussi, de 230,5km entre Mos et Puebla de Sanabria avec cinq cols de troisième catégorie dont le dernier situé à 18km du but. Vendredi une autre étape montagneuse de 162 km conduira le peloton de Salamanque à Ciudad Rodrigo avec un Col de 2e catégorie et un autre de première catégorie le Puerto d'El Robledo dont le sommet est situé à 36km de l'arrivée. Mais c'est surtout samedi que l'étape sera décisive.

Se profile en effet une grosse étape avec une arrivée au sommet de l'Alto de La Covatilla, classé hors catégorie, sans doute le juge de paix de ce Tour d'Espagne 2020 à la veille de l'arrivée à Madrid.