Cyclisme

L'ancien coureur cycliste de l'équipe Lotto, Wim Vansevenant, âgé de 39 ans, est soupçonné d'avoir acheté pour des milliers d'euros de produits de dopage dernier cri en Australie.

Une enquête a été ouverte par les spécialistes "dopage" de la Justice, écrivent mercredi les quotidiens Het Nieuwsblad et De Standaard. Le service des douanes de Brussels Airport a découvert il y a près de deux semaines un paquet suspect destiné à Wim Vansevenant.

Les ampoules suspectes ont été envoyées à la cellule multidisciplinaire hormones de la police fédérale, comme le prévoit la procédure. L'enquête a révélé que le colis contenait des produits dopants hyper modernes. Il s'agirait d'un médicament dernier cri pour les animaux, qui serait ingéré par les sportifs qui se dopent car il améliorerait la masse musculaire et l'endurance.

On ne sait pas encore ce que l'ex-courreur cycliste projetait de faire avec ces produits et qui sont ses clients. Selon les quotidiens il semble en effet très peu probable que ces produits aient été destinés à sa consommation personnelle. Quand il a arrêté sa carrière de coureur professionnel en octobre 2008, Wim Vansevenant avait en effet clairement indiqué qu'il avait suffisamment pédalé pour le reste de sa vie.

Aucun lien n'a encore été démontré entre cette découverte et le début du Tour de France, lors duquel Wim Vansevenant conduira le bus VIP de l'équipe belge Omega Pharma-Lotto.