Parmi les rencontres concernées par l'enquête d'Europol sur l'existence de plusieurs centaines de matches truqués à travers le monde, 19 concerneraient des matches en Belgique, rapportent plusieurs médias belges mardi. Onze personnes de nationalité belge seraient impliquées. La Gazzetta dello Sport parle de 24 matches en Belgique.

Selon plusieurs quotidiens citant des sources liées à Europol, 19 rencontres sont concernées en Belgique entre 2008 et 2011. Europol n'a pas voulu préciser lesquelles. Les hypothèses s'orientent vers des matches de D2. Cela placerait la Belgique en 5e place. La Turquie compterait 79 matches truqués, l'Allemagne 70, la Suisse 40, la Hongrie 20. L'Autriche en serait à 15 selon la Gazzetta dello Sport qui parle de 24 matches en Belgique.

Selon Europol, 425 arbitres, dirigeants, criminels, de 15 pays seraient concernés, dont 11 personnes de nationalité belge. Les enquêteurs n'ont pas cité de noms.

Une enquête d'Europol d'une ampleur sans précédent a mis au jour l'existence de plusieurs centaines de matches truqués dans le monde, dont des rencontres de Ligue des champions, avait expliqué lundi le directeur d'Europol Rob Wainwright, dévoilant les résultats provisoires de son enquête.

Ces trucages, depuis 2008, sont liés à des paris sportifs. Un cartel criminel de Singapour, à la tête des opérations, aurait réalisé plus de 8M d'euros de bénéfices, pour une mise totale de 16M.

La Belgique avait déjà été frappée par un scandale de matches truqués en 2005 et 2006 lié au Chinois Zheyun Ye. La justice belge devrait rendre son verdict fin 2013.