Gillet se juge trop court pour le Soulier

Un premier tour de championnat canon et meilleur buteur d’Anderlecht sur l’année 2011. Voilà les deux principaux arguments de Guillaume Gillet à la veille de la remise du Soulier d’Or à Ostende.

Christophe Franken
Gillet se juge trop court pour le Soulier
©Photonews

Un premier tour de championnat canon et meilleur buteur d’Anderlecht sur l’année 2011. Voilà les deux principaux arguments de Guillaume Gillet à la veille de la remise du Soulier d’Or à Ostende.

S’il n’a pas le talent pur de Matias Suarez, l’aura d’Axel Witsel ou le titre de champion 2011 de Thibaut Courtois, le Liégeois va prendre beaucoup de points lors du dépouillement mercredi.

Lui, pourtant, n’y croit pas vraiment. "J’ai 0 % de chance de soulever le trophée , dit-il très sérieusement avant tout de même d’ajouter dans un sourire : ainsi, je ne serai pas déçu si je ne le reçois pas."

Guillaume Gillet ne sera peut-être même pas de la fête ostendaise. "J’ai une place réservée mais je ne suis pas sûr de m’y rendre , avoue-t-il. C’est une belle soirée où tout le monde est bien habillé, c’est sympa même si on rencontre toujours les mêmes personnes. Cela dépendra de Marie, ma compagne. Si elle a envie de conduire jusque-là, alors on ira. Mais ce ne sera pas au volant de mon Audi, je ne suis pas fou hein" (il rit) .

Les places d’honneur, cela n’intéresse pas vraiment le médian anderlechtois réputé pour son caractère de gagneur. "Au Soulier d’Or , seul le trophée compte. Finir 2e ou 266e, c’est pareil. On ne retient que le nom du vainqueur lorsqu’il s’agit d’une récompense individuelle."

Lors du stage à Belek, le Soulier d’Or fut l’un des sujets de conversation. "On se chambrait beaucoup avec ça , précise Guillaume Gillet. Cheikhou Kouyaté ne m’a pas loupé. Il me répète souvent qu’il arrêtera le foot si je gagne le trophée" (il rit) .

Plus sérieusement, le Liégeois pointe plusieurs favoris. "C’est vrai que cela sera serré. Au premier tour du vote, j’aurais donné des points à Courtois puis Perisic. Et 3e, Vossen quand même. Au second tour, un Anderlechtois ou Odjidja. J’espère évidemment qu’un de mes équipiers l’emportera."

Guillaume Gillet cite Silvio Proto et Lucas Biglia mais c’est bien sûr Matias Suarez qui est son favori. "Lucas aurait dû gagner s’il ne s’était pas blessé, d’autant qu’il court après depuis longtemps. Cela dit, Matias est le meilleur joueur de Belgique. Il a tout : la vitesse, le contrôle de balle, les enchaînements Des fois, même à l’entraînement, on sent qu’il est vraiment au-dessus du lot."

Le médian est conscient que Matias Suarez ne fera pas toute sa carrière au Sporting. Il le voit même aller très, très loin. "Pour moi, il a le niveau pour jouer un jour au Real Madrid. Il a tout ce qu’il faut pour ça. Quand il y sera, j’espère qu’il ne m’oubliera pas et qu’il me prendra avec lui; comme responsable du matériel" (il rit) .

Derrière les sourires, Guillaume Gillet sait tout de même que le Soulier d’Or peut faire du dégât dans un vestiaire. "Au Standard, cela avait provoqué des frictions entre Milan Jovanovic et Dieumerci Mbokani mais ça ne sera pas le cas ici. Je serai heureux pour Mati s’il reçoit et pas trop déçu pour moi. Je préfère de très loin remporter le titre de champion" , conclut sagement celui qui sera sans doute encore en lice pour le trophée du Footballeur Pro en fin de saison.

Car de transfert en janvier, il ne sera pas question pour Guillaume Gillet. Et, au vu de la constance alignée au cours de ces derniers mois, le joueur anderlechtois pourrait en fin d’année tirer enfin profit de sa régularité.


Soulier d'Or: ce mercredi, de 13 à 14h, chattez avec Michel Dubois