Encore sans encaisser, mais aussi sans marquer…

Ce samedi, au Fortuna Sittard, le Standard jouait son dernier match de préparation avant la reprise du championnat, dimanche contre Zulte Waregem à Sclessin.

Encore sans encaisser, mais aussi sans marquer…
©Belga

Hier, au Fortuna Sittard, le Standard jouait son dernier match de préparation avant la reprise du championnat, dimanche contre Zulte Waregem à Sclessin. Contre Trabzonspor, les Rouches ont concédé leur premier partage sous Ron Jans : 0-0. Un score logique au vu des occasions trop timides de part et d’autre. Les Liégeois semblent prêts défensivement mais ils devront profiter de la dernière semaine pour travail le rendement offensif.

Au coup d’envoi, Ron Jans optait pour un 4-2-3-1 avec Vainqueur et Buyens en médians récupérateurs et Ajdarevic quasi à hauteur d’Ogunjimi. Cissé débutait au back droit, au cas où Goreux devait être suspendu contre Zulte Waregem (il est en évocation et sera fixé mercredi au plus tard). Titulaire pour la première fois, Bulot prenait place à gauche de l’entrejeu.

Comme lors des derniers matches, le Standard n’était pas vraiment inquiété par son adversaire et Kawashima ne devait effectuer que deux interventions. Par deux fois, il ne pouvait que repousser les envois mais les Turcs n’exploitaient pas les deuxièmes ballons. D’ailleurs, avec plus de justesse, Trabzonspor aurait pu être plus menaçant, notamment sur les pertes de balle rouches.

Offensivement , les Liégeois étaient en progrès. Ils se ménageaient davantage d’occasions mais n’étaient pas pour autant très dangereux. Les frappes enroulées d’Ajdarevic et de Mujangi Bia étaient hors cadre, le tir d’Ogunjimi sur un centre en retrait de Gershon était croqué. Seuls la reprise de Buyens sur un centre d’Ajdarevic et le tir de Bulot après un joli solo à droite obligeaient le gardien de Trabzonspor à intervenir. Les Standardmen héritaient aussi de plusieurs corners mais ils ne les convertissaient pas en réelles occasions de but.

Pour entamer la deuxième mi-temps, Ron Jans n’effectuait qu’un changement : Gonzalez montait à la place d’Ajdarevic. L’Uruguayen, qui jouait un cran plus bas que le Suédois, héritait directement de deux occasions : une tête non cadrée puis un tir sur le gardien turc suite à un centre de Cissé, auteur d’une nouvelle bonne prestation tant défensivement qu’offensivement. À l’heure de jeu, Batshuayi remplaçait Ogunjimi, très peu dangereux mais aussi souvent oublié par ses coéquipiers. Buzaglo et Seijas montaient à la place de Mujangi Bia et Bulot. Après deux frappes turques sans danger pour Kawashima, le Standard héritait de la plus belle occasion du match mais Buzaglo était contré par la sortie du gardien adverse et Batshuayi ne parvenait pas à cadrer sur le deuxième ballon. Le score restait finalement de 0-0.