La réponse de Batshuayi

Dolly Menga avait vu juste lors de l’interview qu’il nous a accordée avant le match.

La réponse de Batshuayi
©Photo News
David De Myttenaere

Lierse - Standard 0-5

Lierse : Goris, Hoefkens, Saïdi, Swinkels, Corstjens, Ghaly, Wils (36e Bourabia), Traore (63e Yasser), Wanderson, Losada, Menga.

Standard : Kawashima, Opare, Ciman, Arslanagic, Van Damme, de Sart (63e Buyens), Vainqueur, Bulot (61e Mujangi-Bia), Mpoku, Batshuayi, Ezekiel.

Arbitre : M. Geldhof

Avertissements : Ghaly, Mpoku, Batshuayi, Ciman, Van Damme.

Exclusion : 88e Vainqueur

Les buts : 15e (0-1) et 50e Batshuayi (0-2), 72e Vainqueur (0-3), 83e De Camargo (0-4), 86e Mpoku (0-5).

Batshuayi a été sifflé contre Mons ? J’ai peur que le Lierse en fasse les frais… Michy a déjà souvent sauvé le Standard et il le fera encore." Dolly Menga avait vu juste lors de l’interview qu’il nous a accordée avant le match. Pris à partie par une portion du public la semaine passée lors du succès difficile arraché contre Mons, Michy Batshuayi a répondu sur le terrain hier. Deux buts et un assist pour l’attaquant. Résultat : il a cette fois été acclamé par les supporters rouches présents au Lierse et il récupère le maillot doré de meilleur buteur avec 12 buts, dont 10 en déplacement. "Michy est un professionnel, il sait que les sifflets font partie du jeu, mais il sait réagir", commente Guy Luzon. "Les grands joueurs savent jouer sous pression. Et plus c’est difficile pour Michy, meilleur il est ! Et il sait que l’endroit où il doit répondre, c’est le terrain."

L’attaquant peut en partie remercier… l’arbitre. M. Geldhof aurait pu exclure Batshuayi dès la 6e minute pour un tacle très appuyé sur Losada et il aurait pu annuler le premier but de l’attaquant pour hors-jeu.

Mais le Diablotin a aussi ses propres mérites évidemment. Car il fallait encore exploiter l’erreur du trio arbitral sur le premier but : le service de Mpoku était tranchant, mais pas facile à négocier. Batshuayi, lui, a fait parler sa technique et son sens du but pour réussir un lob parfait.

Le deuxième but, il est allé le chercher tout seul, sur une belle frappe enroulée. Et il a offert le 0-3 à Vainqueur sur un assist bien senti. Combativité, engagement, efficacité, talent, sens du collectif : voilà ce qui a permis au joueur de 20 ans de rebondir après les moments difficiles auxquels il a dû faire face contre Mons.

Et comme c’est souvent le cas : quand Batshuayi va, tout va pour le Standard. Après son doublé, Kawashima a assumé sa part du travail en sortant superbement un penalty de Losada, suite à une faute de Van Damme sur Yasser. Après son assist, pour le 0-3, l’attaquant a cédé sa place à De Camargo sous les applaudissements nourris du public. Et le Belgo-Brésilien a fait 0-4 sur une passe tranchante de Mujangi Bia, lui aussi monté au jeu. Paul-José Mpoku, déjà auteur de l’assist sur le 0-1, était à nouveau décisif en fin de match pour fixer le score à 0-5.

Les timides "Luzon démission" chantés par certains supporters du Standard à 0-0 laissaient place aux chants de victoire…



Sur le même sujet