Mons: Trois points, mais surtout un espoir

Le président de Mons, Dominique Leone, se livre après la toute première victoire de l'Albert cette saison.

Entretien > Kevin Centorame
Mons: Trois points, mais surtout un espoir
©Reporters

Dimanche matin. Stade Tondreau. Malgré le congé accordé aux Montois, la Bentley de Dominique Leone est stationnée sur le parking du stade. C’est que le président reçoit nos confrères de la DH/Les Sports, avec qui le rendez-vous était pris depuis quelques jours.

La victoire tombée la veille, la première de son club, est donc tombée à point nommé. "Cela fait du bien", reconnaît le citoyen de Bernissart, d’humeur joyeuse. Son fils, Romain, nous avouera que son père et lui, la veille, ont quitté le stade quelques minutes après le coup de sifflet final. Trop de stress, trop d’émotions.

Président, avez-vous versé une larme ? 


Non, je n’ai pas pleuré. Pour tout vous dire, je suis moins émotif qu’avant, quand j’étais très proche du vestiaire. J’ai tout de même félicité mes joueurs et mes entraîneurs, depuis le bord du terrain. Mais je ne les ai pas suivis au vestiaire. Je suis content car cette victoire permet d’entrevoir un cycle positif. Trois points, ce n’est pas énorme, mais cela nous permettra d’accueillir Zulte Waregem avec un moral requinqué. 

Selon vous, qu’est-ce qui a cette fois fait la différence ? 

La combativité, la solidarité et aussi… la réussite. Nous avons hérité de trois occasions et en avons concrétisé une. Lokeren en a également provoqué trois, mais n’a pas marqué, contrairement à ce qui s’était passé lors des autres matches. Le poteau nous est cette fois venu en aide. Cela me fait dire que la chance a peut-être changé de camp. Par sept fois, nous avons mené à la marque durant cette saison. Si, à toutes ces occasions, nous étions parvenus à réaliser le break, nous n’en serions pas là aujourd’hui. 

Croyez-vous de nouveau au maintien direct ? (NdlR : Romain Leone estime que Mons doit se focaliser sur OHL et plus sur Ostende) 

L’objectif est d’accrocher la 14e place. Nous comptons 9 points de retard, mais il reste 39 points à distribuer. Aujourd’hui, je crois qu’on va se sauver si les joueurs affichent le même visage, ce qui nous permettra de prendre des points d’ici le mercato. Il faut miser sur un parcours presque sans faute à domicile, même contre Zulte Waregem. Charleroi est bien allé s’imposer là-bas… 

Considérez-vous toujours que vous n’avez pas commis d’erreur à l’entre-saison ? 

C’est la troisième fois que nous nous retrouvons dans cette situation. C’est, à mes yeux, la preuve que le problème est structurel et non sportif. Tout le monde parle du début de saison manqué et des derniers transferts. Or, ce n’est pas à cause de Beleck et Novillo que nous n’avons pas battu le Cercle et Charleroi. Ils n’étaient pas encore là !