Stromae et les Diables, quand la Flandre grince des dents

Au nord du pays, certains chanteurs et groupes de supporters se sont plus ou moins insurgés contre le choix de "Ta fête" comme chanson officielle des Diables au Brésil. Au point d'amener l'Union belge à réagir.

Stromae et les Diables, quand la Flandre grince des dents
©Photonews
G.Ga.

"Il me manque tout de même l'effet-chorale des anciennes chansons des Diables. Stromae est très bon, je n'ai rien à redire là-dessus. Danser ne va pas être un problème, mais comment va-t-on chanter "Ta Fête"?" Le témoignage d'Alexander Gazenbeeck, supporter qui suivra les Diables au Brésil, dans Het Laatste Nieuws ce matin résume le sentiment d'une bonne partie de la Flandre, tiraillée entre le côté entrainant des chansons du maestro et l'impossibilité pour un non-francophone de chanter à tue-tête un "Ta mère va te la faire aussi, ta fête."

Certains ont la critique plus acerbe, comme un certain Garry Hagger. Présenté comme "chanteur de charme" par nos confrères néerlandophones, il fulmine: "Idéalement, il faudrait faire une version francophone, une néerlandophone et une troisième qui mêle les deux langues…" Il faut dire qu'Hagger a de bonnes raisons d'en vouloir à Stromae, puisque la chanson qu'il avait lui-même proposée à la Fédération a été recalée face à la leçon du maestro, et qu'il ne pourra donc pas la commercialiser. Ceci explique peut-être cela…

Reste que l'opinion du chanteur est partagée par le fameux Daan Stuyven, qui a expliqué sur Radio 1 que la chanson de Stromae ne remplissait que l'un des trois critères de l'hymne footballistique belge, à savoir le côté festif, le bilinguisme et la présence de termes footballistiques était "oubliées" dans le choix de l'Union belge.


"La Flandre a voté en masse pour envoyer un Wallon à l'Eurovision"

Ajoutez à cela les sous-titres en…anglais dans la vidéo de présentation, et la coupe est pleine pour bon nombre de suiveurs de l'autre côté de la frontière linguistique. Mais l'Union belge, par l'intermédiaire de son porte-parole Stefan Van Loock, défend ses choix sur Sporza: "Nous avons réfléchi à ce choix, mais Stromae est, au même titre que les Diables, une vedette internationale. C'est juste un hasard (rien à voir avec Eden et Thorgan) qu'il chante en français. Mais il a également beaucoup de fans flamands, donc nous n'y voyons aucun problème."

Le porte-parole de la Fédération souligne également que "la Flandre a massivement voté pour envoyer un Wallon représenter le pays à l'Eurovision", et que les sous-titres en anglais est une tentative de s'offrir "un morceau de terrain non-bâti".

Pour conclure, Stefan Van Loock affirme qu'il n'est "pas prévu de faire une version dans une autre langue". Certains supporters au nord du pays se sont donc déjà lancés dans des traductions, pour que la Flandre puisse aussi faire "Jouw feest".